fbpx

« Et si on allait mieux » avec Willem Gonzague (coach en motivation) : le coaching motivationnel

0

Plus d’infos sur l’émission : diffusion : 20/02/2020 | « Et si on allait mieux » avec Willem Gonzague (coach en motivation) : le coaching motivationnel
(Version replay : cliquez ici)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Pour assister à la conférence de Willem Gonzague, cliquez-ici

À la Une

(SANTÉ) Des champignons hallucinogènes poussent dans les veines d’un patient

18 janvier 2021 — C’est connu, ingérer certains champignons toxiques ou « hallucinogènes », peut être très dangereux pour la santé, voir entraîner la mort.  Se les injecter dans les veines l’est d’autant plus. Un homme, âgé de 30 ans, l’a pourtant récemment appris, à ces dépens…

UN THÉ À BASE DE « CHAMPIGNONS MAGIQUES »

Comme le rapporte, dans un article publié en décembre dernier, dans la revue « Journal of the Academy of Consultation-Liaison Psychiatry ». Un patient, trentenaire, a contracté une « grave infection fongique », après s’être injecté dans les veines, une infusion aux champignons hallucinogènes, concoctée quelques jours plus tôt.

L’homme a donc été admis à l’hôpital, pour un long séjour de 22 jours, dont 8 jours en unité de soins intensifs.

DES CHAMPIGNONS QUI SE DÉVELOPPENT DANS LE SANG

Quand il arrive à l’hôpital, le trentenaire est dans un très mauvais état. Il est dans une confusion totale, est incapable de répondre à la moindre question. Ce n’est pas tout, le patient souffre également d’une insuffisance respiratoire aiguë, doublée d’une grave atteinte cardiaque. Les médecins découvrent par la suite, que les champignons que le patient s’est inoculé, commencent à proliférer et à se multiplier dans son sang. « Les analyses révèlent la présence de Psilocybe cubensis dans le sang, c’est-à-dire que l’espèce qu’il s’est injecté pousse dans son sang », notent les médecins dans leur rapport. L’homme est alors immédiatement placé sous traitement antibiotiques et antifongiques , puis intubé afin de faire face à sa détresse respiratoire.

UN PATIENT QUI VOULAIT S’AUTOMÉDIQUER 

L’homme souffrait de troubles maniaco-dépressifs, et cherchait des idées d’automédication, pour mettre fin à ses épisodes dépressifs. Un jour, au hasard de recherches approfondies sur le sujet, il découvre plusieurs articles vantant les mérites du microdosage combiné de LSD, et surtout de « psilocybine », un ingrédient actif des champignons hallucinogènes ; qui selon certaines études, serait un outil efficace pour lutter contre la dépression et l’anxiété. C’est à partir de ces données, qu’il décide de s’injecter une infusion à base de champignons toxiques.

Un peu plus tard, il commence à se sentir mal. En effet, il est atteint de léthargie, de jaunisse, de diarrhées et de nausées, l’homme commence même à vomir du sang.

Il est alors découvert par sa famille qui décide d’appeler immédiatement les urgences.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:37:29+01:0020 février 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser