fbpx

(AGENDA CULTUREL) Deux films et une série pour les superstitieux

6 décembre 2020 – Chats noirs, n°13, échelles et autres signes, êtes-vous superstitieux ? Quelque-soit votre niveau de superstition, voici une sélection de fictions qui vous feront froid dans le dos.

SUPERSTITION (2001)

Ce long métrage anglais de Kenneth Hope Scénario rassemble à l’image Frances Barber, Derek De Lint, Sienna Guillory, Charlotte Rampling, Mark Strong et David Warner

Une jeune anglaise est fille au pair dans une famille italienne. Lorsqu’un feu brule est à l’origine de la mort du bébé, on accuse la jeune fille. On dira d’elle qu’elle est en proie à des forces maléfiques incontrôlables.

TU MOURRAS A 20 ANS (2019)

Ce film soudanais a été réalisé par Amjad Abua Alala.

Le chef religieux d’un village soudanais prédit à une mère que son bébé ne vivra que jusqu’à 20 ans. Au moment où la mère présente son nouveau-né au cheikh, un derviche (qui suit la voie ascétique soufie) meurt brutalement. C’est peut-être cela qui a fait prédire au cheikh que le nouveau-né mourra ne passera jamais le quart de siècle. Suite à cette annonce lugubre, le père s’enfuit et la mère élève l’enfant en le surprotégeant.

SUPERSTITION (2017)

Cette série américaine a été créé par Joel Anderson Thompson et Mario Van Peebles. Les acteurs principaux sont Mario Van Peebles, Robinne Lee et Brad James.

Une famille de La Rochelle, une petite ville du Sud des États-Unis est attaquée par des esprits maléfiques qui sèment la terreur. Les membres de la famille sont propriétaires d’un salon funéraire et du cimetière de cette mystérieuse de Géorgie ; ils ont dons surnaturels et seront aidés un des leurs qui revient de 16 ans d’engagement dans les Marines. Ils devront se battre contre des phénomènes démoniaques pour préserver leur ville du mal.

ENCORE PLUS DE SUPERSTITION

En plus léger, moins dangereux et très instructif, pour avoir l’avis de la sémiologue, Marie-Charlotte Delmas, sur les superstitions, vous pouvez revoir l’émission : Les Affranchis de l’info : Superstitions, doit-on les prendre au sérieux ?

Bon week-end et, attention à ne pas mettre le pain à l’envers sur la table lors du repas de famille, vous pourriez vous attirer les foudres des plus superstitieux.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-12-06T12:00:09+01:006 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser