fbpx

(AGENDA CULTUREL) Deux séries très BTLV à regarder

16 octobre 2020 — Alors que le couvre-feu va nous obliger à rester à la maison entre 21 h et 6 h du matin, il va falloir avoir de bonnes séries à regarder. Parmi celles proposées sur les différentes plateformes « The Haunting of Bly Manor » que l’on doit à l’auteur de « The Haunting of Hill House ». Comme à chaque fois, tous les ingrédients sont réunis pour vous plonger dans une angoisse jubilatoire. L’histoire, qui se déroule non pas dans un quartier moderne, mais dans un vieux manoir situé en pleine campagne, est celle d’une femme embauchée pour garder deux orphelins. Biensûr, et vous l’imaginez, les chères têtes blondes cachent des secrets qui vont lui faire regretter d’avoir accepté le job. Dans cette série le jeu des acteurs, la réalisation, les décors, tout est fait pour qu’après l’avoir regardée, vous dormiez la lumière allumée.

RATCHED

Autre série qui vous fait plonger dans les méandres de la psychologie « Ratched ». Cette fois, c’est l’histoire d’une infirmière spécialisée dans les hôpitaux psychiatriques. En 1947, Mildred, interprétée par Sarah Paulson, est embauchée par le Dr Hanover pour travailler à l’hôpital d’État de Lucia dans le nord de la Californie. Au fil des épisodes, on va vite comprendre que sa motivation première est de faire sortir son frère adoptif Edmund, qui y séjourne pour avoir tué plusieurs prêtres. En mission clandestine, derrière l’image parfaite façonnée par Mildred, se cache un être manichéen aux côtés plus que sombres qui va perturber la santé mentale de ceux qui croisent sa route.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-10-16T23:00:15+02:0016 octobre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser