fbpx

(AGENDA CULTUREL) Deux séries très BTLV à regarder

16 octobre 2020 — Alors que le couvre-feu va nous obliger à rester à la maison entre 21 h et 6 h du matin, il va falloir avoir de bonnes séries à regarder. Parmi celles proposées sur les différentes plateformes « The Haunting of Bly Manor » que l’on doit à l’auteur de « The Haunting of Hill House ». Comme à chaque fois, tous les ingrédients sont réunis pour vous plonger dans une angoisse jubilatoire. L’histoire, qui se déroule non pas dans un quartier moderne, mais dans un vieux manoir situé en pleine campagne, est celle d’une femme embauchée pour garder deux orphelins. Biensûr, et vous l’imaginez, les chères têtes blondes cachent des secrets qui vont lui faire regretter d’avoir accepté le job. Dans cette série le jeu des acteurs, la réalisation, les décors, tout est fait pour qu’après l’avoir regardée, vous dormiez la lumière allumée.

RATCHED

Autre série qui vous fait plonger dans les méandres de la psychologie « Ratched ». Cette fois, c’est l’histoire d’une infirmière spécialisée dans les hôpitaux psychiatriques. En 1947, Mildred, interprétée par Sarah Paulson, est embauchée par le Dr Hanover pour travailler à l’hôpital d’État de Lucia dans le nord de la Californie. Au fil des épisodes, on va vite comprendre que sa motivation première est de faire sortir son frère adoptif Edmund, qui y séjourne pour avoir tué plusieurs prêtres. En mission clandestine, derrière l’image parfaite façonnée par Mildred, se cache un être manichéen aux côtés plus que sombres qui va perturber la santé mentale de ceux qui croisent sa route.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SCIENCE) Notre tête révèle un organe inconnu jusqu’à ce jour

21 octobre 2020 — Publiée dans la revue Radiotherapy and oncology, une étude révèle l’existence d’un nouvel organe niché dans le nasopharynx humain. Un ensemble de glandes salivaires bilatérales. Jusqu’à il y a trois ans, les scientifiques pensaient que le corps humain contenait 78 organes. Depuis ils ont revu à la hausse le nombre de ses derniers en y rajoutant notamment le mésentère qui relie l’intestin aux parois abdominales. Cette fois, il va falloir également compter avec de nouvelles glandes salivaires. C’est une équipe de chercheurs néerlandais qui a fait cette

découverte anatomique. Niché à l’arrière du nasopharynx, ce nouvel ensemble de glandes salivaires a été découvert lors d’examens menés avec un PSMA sur des patients souffrant d’un cancer de la prostate. C’est grâce aux injections de glucose radioactif lors du scan que l’organe fut découvert.

Crédit photo : Institut néerlandais du cancer

ON A TOUS LES GLANDES

Notre corps est équipé de glandes salivaires dites « majeures » (ndld : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales) mais aussi de près d’un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”. Minuscules, celles-ci sont nichées dans le tractus aérodigestif et dans toute la zone buccale, ce qui n’est pas le cas de ce nouvel organe qui appartiendrait aux glandes dites « majeures ». Placées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, ces glandes se trouvent près du centre de notre tête. La question que beaucoup se posent est légitime : comment sommes-nous passés à côté depuis l’avènement de la radiographie ? Les spécialistes avancent que cette zone n’est pas très accessible. Pour certains, seules les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT peuvent le permettre.

Sur BTLV, on se demande souvent s’il existe un grand architecte à l’espèce humaine et il est certain que si la question est longtemps posée, une chose est sure, le corps humain est vraiment la plus belle machine qu’il a inventée…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-10-16T23:00:15+02:0016 octobre 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser