fbpx
x

(AGENDA CULTUREL) Les films en direction de la planète Mars sélectionnés par Thierry Penin

22 mai 2021 – Pour divers raisons, Mars passionne et reste la destination préférée de toutes les agences spatiales. Pour en savoir plus sur les voyages en direction de la planète rouge, nous avons invité Jean-François Pellerin dans « Les Affranchis de l’Info : Mars, pourrons-nous vraiment y aller ? » de mercredi 19 mai. Pour ceux qui préfèrent tenter le trajet vers cette planète inhospitalière, devant un écran plutôt que dans le siège d’une fusée, voici quelques productions à voir à la maison.

AELITA (1924)

Ce film soviétique de Yakov Protazanov avec Pavel Pol, Konstantin Eggert et Yuri Zavadsky, est inspiré du roman éponyme de l’écrivain Alexei Tolstoï. « Aelita » est le plus ancien film sur Mars.

Alors qu’un mystérieux message est diffusé sur les radios terriennes, un ingénieur passionné, travail sur la conception d’un vaisseau spatial. Il semble que la population sur Mars subit les lois d’un état totalitaire.

TOTAL RECALL (1990)

Produit aux Etats-Unis, ce film mythique de Paul Verhoeven rassemble Arnold Schwarzenegger et Sharon Stone. « Total Recall » s’inspire de la nouvelle « Souvenirs à vendre » de Philip K. Dick (1966). À voir aussi : « Total Recall : Mémoires programmées » (remake de 2012).

Pour voyager à moindre coût, une société (Rekall) propose de prendre des vacances grâce à des programmations mentales, des rêves plus vrais que nature, au moyen d’implants de souvenirs factices. Perdu entre l’illusion et la réalité, un ancien agent rejoint une planète qui a largement été colonisée pour ses ressources, afin de redécouvrir son véritable passé. Conséquence de ses investigations, une véritable révolution se prépare sur Mars.

SEUL SUR MARS (2015)

Avec Matt Damon, Jessica Chastain et Kristen Wiig, le film américain « Seul sur Mars » réalisé par Ridley Scott a été basé sur le roman éponyme d’Andy Weir (2011).

Alors qu’une tempête a sévi sur la planète rouge, un astronaute va devoir faire preuve d’ingéniosité et de courage pour survivre. En parallèle, la NASA tente une opération tout comme les autres membres de l’équipage.

GHOSTS OF MARS (2001)

Natasha Henstridge, Ice Cube et Jason Statham sont à l’affiche de « Ghosts of Mars » de John Carpenter.

A la fin du 22ème siècle, plus de 600 000 personnes survivent dans un environnement hostile. Alors qu’une équipe de soldats est mandatée pour transférer un dangereux prisonnier, quand ils arrivent dans une ville dont la population a été violemment décimée, les seuls rescapés semblent être les détenues de la prison.

STRANDED (2001)

Ce film espagnol de María Lidón rassemble à l’image Vincent Gallo, Maria de Medeiros et Joaquim de Almeida.

Alors qu’après un voyage de 298 jours, le vaisseau spatial Arès est en orbite autour de Mars, le commandant de la mission va perdre la vie en se crashant sur la surface ocre de la planète, avec le module d’exploration. Alors que les 5 survivants cet accident vont venir à manquer d’oxygène et qu’une mission de sauvetage pourrait prendre trop de temps, il va falloir faire des choix de vie et de mort.

LE PASSAGER N°4 (2021)

« Le Passager n°4 » est un film américano-allemand de Joe Penna avec Anna Kendrick, Toni Collette et Daniel Dae Kim.

Un technicien est retrouvé coincé dans une partie d’un vaisseau qui se trouve être en direction de la planète Mars. L’oxygène n’étant prévu que pour 3, il commence à être question d’éliminer le passager n°4. Pour éviter cela, récupérer de l’oxygène dans une partie de l’appareil qui a servi à son décollage semble être la seule option. Une sortie extravéhiculaire va être tentée afin que tous les membres de l’équipage survivent mais le temps est compté dans l’espace, quand on est confronté aux rayons cosmiques.

AWAY (2021)

« Away » est une série américaine d’Andrew Hinderaker avec Hilary Swank, Josh Charles, Vivian Wu, Mark Ivanir, Ato Essandoh, Ray Panthaki et la jeune Talitha Bateman.

Une astronaute américaine quitte son mari et sa fille, afin de prendre le commandement d’un vaisseau pour la première expédition menée sur Mars. Dans cette aventure spatiale où les problèmes techniques et les décisions politiques au sol accompagnent le périple, des tensions se font ressentir entre les membres de l’équipage. Les différences de personnalités dues à leurs nationalités diverses, et les attaches personnelles que chacun d’eux ont sur Terre, accentuent les désaccords. Cependant et malgré les incertitudes techniques, leurs motivations respectives – qu’elles soient professionnelles ou personnelles – les poussent vers leur objectif : atterrir et survivre sur Mars.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

Des animaux et des plantes commencent à vivre sur le “7ème” continent de déchets

3 décembre 2021 – Presque 2 000 milliards de déchets plastiques polluent les océans. Agglomérés en un grand continent dans le Pacifique, ils accueillent désormais des animaux et des plantes.

Ce septième continent s’étend sur 1,6 million de km². C’est une surface trois fois plus grande que celle de la France. Alors qu’on cherche à savoir comment résoudre cette catastrophe climatique, des scientifiques s’aperçoivent que des espèces côtières commencent à coloniser ce nouvel habitat en plastique… Ces animaux sont pourtant étrangers du grand large.

C’est l’équipe de Linsey Haram, chercheuse au Centre Smithsonian de recherches sur l’environnement, qui tire la sonnette d’alarme. Elle et ses collègues ont publié un papier disponible dans la revue Nature

LE PLASTIQUE COMME HABITAT ?

La faune qui occupe désormais cette masse de déchets est extrêmement variée : on y trouve des anémones, des animaux marins ou encore des amphipodes. Ils constituent une nouvelle communauté : les néo-pélagiques, des nouveaux venus issus du littoral, qui vivent désormais en haute mer.

Habituellement, les invertébrés que nous retrouvons dans les océans sont petits et s’attachent là où ils peuvent : à un rocher sous-marin, sur une branche flottante ou bien sur d’autres animaux marins. Mais là, l’arrivée de ces néo-pélagiques risquent de perturber cet écosystème déjà fragile. L’arrivée de nouveaux animaux pourrait engendrer la multiplication d’espèces invasives.

UN BASCULEMENT INQUIÉTANT

Les chercheurs sont assez inquiets. Beaucoup de questions restent sans réponse, notamment le comportement de ces nouveaux venus dans un habitat aussi singulier.

 

Une chose est sûre, c’est que ces phénomènes continueront à se multiplier tant que l’être humain continuera de polluer les océans…

Sources : Science Alert et Nature

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-05-20T21:37:54+02:0022 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser