Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

14 juillet 2020 – Un patient atteint de la maladie d’Alzheimer présenterait des améliorations et ce, grâce à une transplantation de microbiote.

La maladie d’Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative qui se traduit par une perte progressive des capacités mentales. Il s’agit d’une perte progressive des neurones, état contre lequel nous n’avons toujours pas de traitement. Pourtant, une lueur d’espoir est apparue du côté des microbiotes, comme le révèle un rapport publié dans le Journal of International Medical Research. Attention, il ne s’agit que d’un rapport, il n’est en aucun cas stipulé que la greffe de microbiote et le recul des symptômes sont liés.

UNE INFECTION PULMONAIRE

Un homme de 82 ans a été admis à l’hôpital pour une infection pulmonaire récurrente. Les traitements qui lui avaient été administrés auparavant n’avaient pas montré d’efficacité contre l’infection. Ce même patient serait atteint de la maladie d’Alzheimer, le diagnostique restant provisoire car pas encore confirmé par tests classiques. Sa femme témoigne tout de même de plusieurs symptômes que présente son mari propre à cette maladie, tels que la perte de mémoire ou des difficultés à effectuer des tâches simples du quotidien.

Pour soigner l’infection pulmonaire du patient, les médecins ont pratiqué une greffe de microbiote (comprendre matière fécale dans laquelle sont présent les microbiotes), la femme du patient étant le donneur.

UN RECUL DES SYMPTÔMES

Deux mois après l’opération, l’infection pulmonaire du patient est complètement soignée. Mais ce n’est pas tout : la femme du patient s’est aperçue d’une amélioration des symptômes qui pourraient être liés à Alzheimer chez son mari. Des tests neurocognitifs, entre autres, menés ensuite confirment les dires de la conjointe. Avant la  greffe, le score obtenu par le patient était de 20, ce qui montre une altération des capacités cognitives. Après l’opération, il obtient le score de 26, ce qui est un score normal, sans altération. Après quelques mois, le score obtenu par le patient atteint les 29.

DES RÉSULTATS À TEMPÉRER

Si les résultats de la transplantation semblent encourageants, les médecins appellent à la vigilance, rappelant que les faits observés sont isolés et qu’aucun lien entre la greffe et l’amélioration des symptômes n’a encore été établi. Des essais sont en cours en laboratoire pour en savoir plus sur ce qui s’est passé. Le docteur Sabine Hazan, fondatrice de la société Ventura Clinical Trial et gastroentérologue, qui est à l’origine du rapport explique à la fin de celui qu’« un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo est actuellement en cours pour évaluer l’efficacité de la transplantation fécale dans la maladie d’Alzheimer, dont les résultats sont très attendus. »

Il faudra donc patienter encore un peu avant d’avoir les résultats de l’étude.

Margaux Naudin (Rédaction btlv.fr / Source Journal of International Medical Research)