Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

23 juillet 2020 – Des outils vieux de plus de 30 000 ans retrouvés dans une grotte au Mexique prouvent que des hommes étaient présents en Amérique du Nord 19 500 ans plus tôt que ce qu’on l’on pensait.

C’est une information qui change toute l’histoire du continent nord-américain : des traces de vie humaine datant de 33 000 ans ont été découvertes dans la grotte de Chiquihuite au Mexique, près de 20 000 ans plus tôt que ce que les chercheurs pensaient.

DES OUTILS EN PIERRE

Dans cette grotte, les chercheurs ont mis au jour des centaines d’outils en pierre, preuve d’une activité humaine et même d’une industrie lithique. Ces outils ont été fabriqués à différentes périodes, mais les plus anciens remontent à 33 000 ans avant notre ère.

Située en altitude, cette grotte regroupe des outils qui prouvent qu’elle a été occupée pendant 20 000 ans.

Ciprian Ardelean, auteur principal de l’une des deux études sur le sujet publiées dans la revue Nature, explique que des analyses au carbone 14 ont été menées sur les plus anciens spécimens qui datent donc de 31 000 à 33 000 ans. « Ils sont peu nombreux, mais ils sont bien là », a-t-il expliqué à l’AFP. Les hommes à l’origine de ces outils ont utilisé une technique de taille de pierre très avancée, un débitage en fines lamelles, qui doit très probablement venir d’ailleurs.

Pour autant, aucun os ou aucune trace d’ADN humain n’ont été retrouvés sur place, ce qui conduit les chercheurs à penser que cette grotte était utilisée comme une base fixe dans le cas de mouvement migratoire et pas comme un lieu de résidence principale.

LA CULTURE CLOVIS

On ne sait pas comment les Homo sapiens se sont rendus en Amérique. On pensait jusqu’ici que des individus de l’espèce seraient venus de Sibérie orientale par le détroit de Béring, qui était alors un pont terrestre, et qui se seraient disséminés dans le continent.

On a retrouvé beaucoup d’objets, notamment des pointes de lance servant à tuer des mammouths, qui suggère qu’un peuple vieux de 13 500 ans aurait occupé le continent. On associe cette occupation à la culture dite Clovis (nom d’une ville du Nouveau Mexique) qui serait la première véritable culture du continent, culture dont les Amérindiens sont issus. Pourtant, depuis 20 ans, on retrouve des sites plus vieux que 16 000 ans, ce qui met en péril cette théorie et tend à reculer l’époque des premières présences humaine sur le contient.
La découverte des outils dans cette grotte mexicaine est la preuve ultime que cette culture Clovis n’est absolument pas la première présente sur le continent.

HOMO SAPIENS ET PÉRIODE GLACIAIRE

La deuxième étude menée a réussi à dater des échantillons de 42 sites à travers le continent nord-américain. Ceux-ci ont déterminé la répartition de la présence humaine entre 27 000 et 19 000 ans, soit en pleine ère glaciaire. Cette période a engendré une calotte glaciaire tellement importante que toute migration venue d’Asie était rendue impossible. C’est donc une preuve que les premiers Homo sapiens sont arrivés avant cet épisode.

Qui plus est, si ces hommes étaient bien présents sur le continent, cette information coïncide avec l’extinction de nombreuses espèces animales comme les mammouths, certains dromadaires et chevaux. Il y aurait, selon les scientifiques, une corrélation entre ces disparitions et l’arrivée et expansion de l’Homme sur le continent.

Mais on ne sait toujours pas comment ces premiers hommes ont pu arriver sur le continent, mais de petites embarcations retrouvées sur les côtes du détroit de Béring intriguent les chercheurs.

Antoine Gigal avait déjà abordé le sujet des datations sur btlv.fr. L’émission complète (réservée aux abonnés) est ici!

Margaux Naudin (Rédaction btlv.fr / Source AFP)