Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

19 juin 2020 – En Arabie saoudite, plus précisément à l’Université des sciences et technologies du Roi Abdallah, des chercheurs sont parvenus à développer un wifi sous-marin.

Si au premier abord l’utilité du wifi sous l’eau ne saute pas aux yeux, elle n’en est pas moins une véritable avancée qui servira particulièrement la communauté scientifique.

UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE LASER

Cette nouvelle technique, nommée Aqua-Fi, utilise des LED ou des lasers qui transmettent les informations du plongeur depuis un émetteur vers un récepteur situé sous le bateau à une vitesse maximale de 2 Mo par seconde.

Les informations envoyées par le plongeur (photo ou vidéo) sont traduites en une série de 1 et de 0 qui sont retransmis par le laser vers le récepteur du bateau qui retraduit l’image.

Le système est par ailleurs peu coûteux et facile à installer, il est peu énergivore et fonctionne jusqu’à une distance de 20 mètres entre le plongeur et le récepteur.

UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE

Jusqu’ici, on se servait d’ondes radio pour communiquer sous l’eau, notamment les plongeurs et chercheurs. Le problème de cette technique, selon Basem Shihada, scientifique faisant partie de l’équipe de recherche, c’est que les ondes radio ne transportent les informations que sur une courte distance une fois sous l’eau.

De même, on utilisait des signaux acoustiques qui peuvent communiquer les informations sur une distance plus longue, mais avec un faible débit, ce qui pose un problème également. Pour ce qui est des signaux lumineux, ils combinent distance et débit, mais il faut s’assurer que le faisceau n’est pas obstrué, même faiblement, ce qui peut compromettre les informations transmises.

Saviez-vous que le Wifi avait été inventé par une star Hollywoodienne ? Pour en savoir plus, c’est par ici.

Rédaction btlv.fr (source Futura Science)