fbpx

(ARCHÉOLOGIE) Au Danemark, ce guerrier viking retrouve un membre de sa famille

10 Juin 2021 – Enfin les retrouvailles ! Après avoir été séparés pendant près de 1 000 ans, deux membres d’une même famille de Vikings, tous deux guerriers, ont été réunis, ce mercredi 9 juin, au sein du musée national du Danemark, situé dans la capitale, Copenhague. Un évènement assez rare, et qui nous en dit plus sur l’histoire des déplacements des peuples au cours de l’histoire et à travers l’Europe.

UNE CARTOGRAPHIE ADN

Le premier est décédé en Angleterre, à cause de blessures à la tête, le second est mort au Danemark, des traces de coups présents sur son squelette, suggérant qu’il aurait pris part à des batailles. Pour l’archéologue, Jeanette Varberg, également membre du musée national du Danemark, il s’agit d’une  » grande découverte parce que maintenant vous pouvez retracer les mouvements à travers l’espace et le temps à travers une famille ».

Et c’est grâce à une cartographie ADN de différents squelettes, datant de la période des vikings, comprise entre le VIIIème et le XIIème siècle, que les chercheurs ont découverts que les deux hommes étaient parents, on sait même qu’ils  étaient du deuxième degré de parenté.

Une même famille mais, un éloignement assez conséquent pour l’époque, pouvant facilement s’expliquer par l’histoire, en effet, il est majoritairement admis que des vikings, ancêtres du peuple danois, aient ensuite rejoint l’Écosse et l’Angleterre.  Selon Jeanette Varberg le jeune homme, mort en Angleterre  « a peut-être été abattu lors d’un raid viking, mais une autre théorie est qu’il ait été victime d’un décret royal du roi d’Angleterre Aethelred II, qui avait ordonné en 1002 que tous les Danois d’Angleterre soient tués ».

Enfin, si la parenté entre les deux homme paraît difficile à contester, il est néanmoins impossible de pouvoir déterminer de façon exacte quels liens reliaient ces deux guerriers vikings « C’est très difficile de dire s’ils ont vécu à la même époque ou s’il y a peut-être une génération de différence car il n’y a aucun élément dans les tombes qui puissent donner une datation précise, vous avez donc une marge de plus ou moins 50 ans », conclut l’archéologue.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-10T16:34:11+02:0010 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser