fbpx
x

(ARCHÉOLOGIE) De mystérieuses sphères datant du néolithique intriguent les archéologues

17 septembre 2021 – Depuis le XVIII, les archéologues découvrent de temps à autre de mystérieuses pierres sculptées et dont le rôle demeure encore aujourd’hui un mystère, malgré des techniques de recherche toujours plus perfectionnées.

Deux de ces fameuses sphères de pierre polies façonnées il y a plus de 5 000 ans en Grande-Bretagne ont été retrouvées en août 2021. Les premières ont été retrouvées il y a 200 ans et depuis les archéologues sont incapable de déterminer à quoi elle pouvait servir et quelle était leur signification. Si la majorité ont été retrouvées en Écosse, certaines ont néanmoins été retrouvées en Angleterre, en Irlande et en Norvège. Les plus anciennes datent de la fin du néolithique tandis que les plus récentes datent du début de l’âge de fer. Elles sont sculptées à partir de granit, de diorite et autres roches. Actuellement, environ 500 sphères ont été retrouvées, leur taille varie mais atteint généralement les 6 à 7 cm de diamètre. Minutieusement gravées de disques et de cercles délicats, de spirales élaborées, hérissées de boutons, ou ciselées de chevrons, ces sphères étonnent les préhistoriens et les archéologues.

DE NOMBREUSES THÉORIES, MAIS AUCUNE RÉPONSE

Pour les archéologues, il ne fait aucun doute que ces sphères avaient une importance pour les gens de l’époque étant donné le travail qui a été fourni pour les créer. Des analyses ont démontré qu’elles avaient été utilisées durant une longue période, les préhistoriens supposent qu’elles ont pu être transmises de génération en génération. Selon certaines théories, elles auraient pu servir d’outils d’écrasement ou qu’elle remplissait un rôle de poids d’équilibrage, peut-être même qu’elles servaient de projectile. D’autres théories soutiennent qu’elles auraient pu avoir une utilisation sociale ou religieuse. Ce qui est sûr d’après les archéologues, c’est qu’elles ont une fonction importante au sein des communautés du néolithique. Cependant, cette fonction demeure encore de nos jours, un mystère.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-17T12:45:08+02:0017 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser