fbpx
x

(ARCHÉOLOGIE) De nouvelles structures mayas découvertes au Mexique

26 octobre 2021 – Après une analyse des chercheurs de l’Université d’Arizona, 478 nouveaux sites mayas ont été découverts au sud du Mexique. On avait déjà trouvé la Aguda Fénix l’année dernière, une immense structure de 1 400 m de long, cachée sous la végétation.

C’est l’anthropologue Takeshi Inomata qui mène cette nouvelle étude. En fait, les différents sites cachés n’appartiennent pas qu’aux Mayas. Une autre civilisation mésoaméricaine s’était installée avant eux : les Olmèques.

Les scientifiques ont fait une étude aérienne et ont utilisé la télédétection par laser, ou LIDAR, pour leur trouvaille. C’est une méthode qui émet des infrarouges et mesure le temps de retour de ces ondes après avoir rebondi sur des objets aux alentours.

Les structures découvertes par LIDAR

Source : Takeshi Inomata, Nature Human Behaviour, 2021

Les 478 sites sont répartis sur 85 000 km². Ils sont plus petits que ce qui avait déjà été trouvé il y a quelques mois. Mais ils révèlent que les Olmèques auraient pu inspirer les Mayas dans leur architecture. Ce sont deux civilisations qui se sont peu côtoyées. La première est apparue 2000 ans avant notre ère et a laissé place à la seconde vers 250.  Mais il est possible qu’Olmèques et Mayas soient plus liés que ce qu’on pensait.

Le site de Buenavista face au Soleil après une projection LIDAR

Source : Takeshi Inomata

Autre découverte : l’orientation des lieux. Certains sont situés de telle sorte à être alignés au lever de soleil lors de dates importantes du calendrier mésoaméricain. Il y avait alors, déjà à cette époque, une représentation des phénomènes cosmologiques.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

Des chercheurs peuvent désormais lire dans les pensées des méduses

3 décembre 2021 – Des biologistes de l’Institut technologique de Californie (Caltech) ont pu observer le réseau neuronal des méduses en rendant leurs neurones fluorescents. 

Comprendre les méduses pour mieux nous comprendre. Le cerveau humain a cent milliards de neurones, effectuant 100 000 milliards de connexions. Pour démêler cette usine à gaz complexe, la constitution, plus simple, de l’animal marin pourrait être une bonne piste.

Les méduses chassent, se déplacent, se nourrissent… Et n’ont pas de cerveau. Cette particularité intrigue les scientifiques qui cherchent à comprendre le fonctionnement de ce drôle d’animal. Comment peut-on faire tout ça sans ciboulot ?!

UN RÉSEAU DE NEURONES EN TOILE

En fait, cet animal marin dispose d’un réseau neuronal qu’il a développé il y a plus de 500 millions d’années qui a peu évolué. Ce circuit décentralisé semble être une bonne stratégie d’évolution, puisque les méduses ont traversé des centaines et des centaines de millions d’années. Le réseau épouse la forme de la méduse et les neurones sont répartis en différentes tranches circulaires. Les tentacules urticants de la méduse sont liés à une des tranches.

FAISONS BRILLER LES NEURONES !

Les scientifiques ont génétiquement modifié des méduses de l’espèce Clytia hemisphærica. Elles sont toutes petites, pas plus d’un centimètre à l’âge adulte, et peuvent être facilement observables au microscope. Les chercheurs ont fait en sorte que les neurones deviennent fluorescents lorsqu’ils sont actifs.

On peut voir, en temps réel, les neurones de la méduse s’activer. Crédits : Caltech et B. Weissbourd

Qu’avons-nous vu ? Eh bien, on a pu voir comment les neurones fonctionnaient entre eux. Les biologistes ont ainsi mis le doigt sur le neurone R. Fa+, qui est seulement dédié à un mouvement de pliage d’une partie de la méduse pour qu’elle puisse ramener la nourriture à sa bouche. En supprimant ce type de neurone, la bête ne pouvait plus manger.

Ici, la méduse replie une partie de son corps pour amener la nourriture à sa bouche. Crédits : Caltech et B. Weissbourd

Ainsi, on comprend que le fonctionnement neuronal est spatialisé : chaque type de neurones a sa fonction propre.

Sources : Caltech et Ulyces

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-10-26T12:11:47+02:0026 octobre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser