fbpx
x

(ARCHÉOLOGIE) Découverte sensationnelle d’objets de l’âge du Bronze dans l’Allier

22 août 2021 – De nombreux vestiges datant de l’âge du bronze ont été découverts par les archéologues dans les environs de Gannat dans l’Allier. Cette découverte est exceptionnelle car ces vases, armes et bijoux ont été découverts intacts et dans leur contexte d’origine.

Au total, ce sont plusieurs centaines d’objets qui ont été découverts dans un habitat fortifié datant de 800 avant JC. Parmi les objets qui ont marqué les archéologues, il y a deux vases qui ont pu être analysés, et montrent que la sélection et la disposition des objets étaient très organisées. Au fond des vases, de 30 cm de diamètre, se trouvaient des bijoux de femme ou d’enfants, mais aussi bracelets, anneaux de cheville et pendeloques. L’un d’eux contenait également des outils tranchants et des armes. Tandis que dans l’autre se trouvaient des éléments de décoration de chars, des équipements de chevaux et des pièces de roues. Les deux vases avaient vraisemblablement la même origine puisque sur le dessus de chaque vase, des haches en bronze ont été disposées.

DES OBJETS ENTERRÉS VOLONTAIREMENT

Les archéologues sont formels, tous ces objets ont été enterrés volontairement.  Selon l’archéologue Pierre-Yves Milcent “il pourrait s’agir d’offrandes comme on en trouve en Grèce à cette époque, déposées lors de la fondation ou de l’abandon de l’habitat, pour s’assurer la protection des divinités”. Quoi qu’il en soit, le caractère extrêmement bien préservé de ces objets devrait grandement aider les archéologues à comprendre comment et pourquoi ils ont été enfouis. Car si un grand nombre d’objets datant de l’âge du bronze ont été découverts depuis le XIXe siècle, il est rare qu’il soit trouvé dans leur contexte d’origine. Cette découverte pourrait donc clairement aider les archéologues à mieux comprendre cette époque.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-22T11:35:52+02:0022 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser