fbpx

(ARCHÉOLOGIE) La mort mystérieuse d’un pharaon enfin résolue par la science

19 février 2021 — C’est un scanner qui a permis de résoudre la mort mystérieuse du  pharaon Séqénenrê Taa II, une énigme vieille de 3.600 ans.

Séqénenrê Taa II, surnommé « le Courageux », a régné sur l’Egypte près de 1.600 ans avant notre ère, durant la XVIIe dynastie (-1625 à -1549). Il a notamment dirigé les troupes égyptiennes contre les envahisseurs asiatiques Hyksôs, premiers étrangers à avoir conquis le Delta du Nil.

TUÉ LORS D’UNE CÉRÉMONIE D’EXÉCUTION

Découverte à la fin du XIXe siècle, la dépouille du pharaon Séqénenrê Taa II n’avait pas encore livré ses secrets. Pourtant, depuis les années 1960, des scientifiques utilisaient des méthodes pointues d’imagerie médicale pour en découvrir plus sur ce souverain.

S’appuyant notamment sur des images en trois dimensions, l’étude menée par l’archéologue Zahi Hawass et la professeure de radiologie à l’Université du Caire Sahar Salim, suggère que le pharaon a été tué par ses adversaires lors d’une « cérémonie d’exécution », après avoir été fait prisonnier sur le champ de bataille, a indiqué un communiqué du ministère égyptien des Antiquités.

La momie du pharaon Séqénenrê Taa II. © EGYPTIAN MINISTRY OF ANTIQUITIES

L’analyse d’armes (hache, lance et poignards) ayant appartenu aux Hyksôs a indiqué leur « compatibilité avec les blessures » de la momie et de nouvelles contusions, jusqu’alors dissimulées par le travail des embaumeurs, ont été découvertes, a-t-il poursuivi.

Grâce à l’étude attentive de son ossature, les scientifiques égyptiens ont estimé qu’il « était âgé de 40 ans au moment de son décès ».

Selon différentes théories, le pharaon a été tué par le roi des Hyksôs lui-même ou assassiné dans son sommeil par des conspirateurs. D’autres suggèrent que le piètre état dans lequel se trouve la momie pourrait indiquer qu’il a été embaumé à la hâte, loin de l’atelier royal de momification.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(TECHNOLOGIE) Un aspirateur autonome pour nettoyer les rues

9 mai 2021- Si les robots aspirateurs autonomes, sont désormais très bien connus du grand public, se différenciant par des formes rondes et aplaties, qui leur permettent de pouvoir se glisser dans les endroits les plus difficiles d’accès, tout en évitant les collisions ; la version très grand format de ces aspirateurs d’un nouveau genre, aimerait elle aussi se faire un nom, dans le nettoyage en milieu urbain, cette fois-ci.

UN NETTOYAGE AUTONOME 

Des aspirateurs géants, pour nettoyer les rues en toute autonomie ! C’est exactement ce que propose l’entreprise finlandaise “Trombia Technologie”, qui a récemment entrepris de tester les capacités de son robot de nettoyage urbain, en conditions réelles.

Son nom est Trombia Free, d’une allure massive et futuriste cet aspirateur géant d’une taille de 3,52 mètres de long, et 2,3 mètres de large, vient d’être utilisé afin de nettoyer toute une piste cyclable située dans la capitale finlandaise, Helsinki.

Afin d’éviter les différents présents sur son chemin, sans risquer de bloquer l’appareil, le robot est doté d’un système Lidar (télédétection par laser), ainsi que de puissants capteurs optiques. Autre point fort, Trombia Free peut fonctionner aussi bien de jour que de nuit, et par tous les temps.  Quant à la vitesse de fonctionnement, le robot pourrait atteindre une vitesse de 10 kilomètres par heure, toutefois bridée entre 2 et 6 km/h, pour une meilleure efficacité.

Côté consommation d’énergie, le constructeur de Trombia Free affirme que son aspirateur robot utiliserait à peine 15 pourcents de la puissance habituellement mobilisée par les systèmes de nettoyage urbain traditionnels.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-02-19T14:06:11+01:0019 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser