Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

21 juin 2020 – L’archéologie préventive sert à fouiller un sol avant de construire quelque chose dessus, de manière à ne pas abimer d’éventuels vestiges historiques qui pourraient s’y trouver. Dans le cas de la station radar d’Englesqueville-la-Percée, on sait déjà que la zone est chargée d’Histoire.

On sait que cette station radar faisait partie du mur de l’Atlantique, pour autant, on ne savait pas jusqu’ici comment la zone avait été récupérée des mains des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

UNE VERSION RÉVISÉE DES ÉVÉNEMENTS

On pensait que les Allemands avaient évacué la station à la vue du débarquement américain. Or on a pu retrouver un certain nombre de balles dans le sol entourant cette dernière, preuve irréfutable que des combats ont eu lieu sur place.

D’après les chercheurs, nous avions donc fait erreur au sujet de la station radar allemande qui a vu les rangers américains envahir les plages normandes en juin 1944.

CHASSEURS D’HISTOIRE

Lors de ces fouilles, l’équipe d’archéologues du Calvados a également mis au jour trois baraquements souterrains, un système de batterie antiaérienne ainsi que le socle en béton du radar lui-même. On trouvera également les traces des tranchées utilisées par les Allemands pour se déplacer sur la zone et les trous d’impact des bombes.

Pas de trésor à part entière pour la station qui, une fois prise par les Américains, se verra vidée de tous ses objets, armes, munitions et babioles en tout genre dans le but de faire refondre la ferraille qui resservira ensuite.

Rédaction btlv.fr (source France Bleu Normandie)