fbpx

(ARCHÉOLOGIE) La plus ancienne borne marquant un territoire a été découverte au Soudan

7 décembre — De nos jours, les frontières délimitent les pays et les territoires, pour certaines nous avons besoin de passeport et de visa pour les franchir. Mais savons nous , depuis combien de temps ce concept de territoire délimité existe-il ? Des archéologues de l’Université de Bonn viennent de découvrir un artéfact, sur le quel est écrit le plus ancien nom d’un lieu jamais découvert. Il s’agit d’une pierre sur laquelle sont inscrits  d’étranges hiéroglyphes « Domaine du roi Scorpion ». C’est un roi de la période prédynastique égyptienne qui a régné vers 3200 av. J.-C. . Les scientifiques  ne savent pas quelle a été  la durée de son règne. Cette ancienne  rivière asséchée  est rarement explorée par les archéologues. Il apparait que de  tels signes et inscriptions dans cette région  sont  inhabituels. Les scientifiques supposent  que cette découverte explique  le processus de colonisation des territoires près du Nil par les Égyptiens. Une pierre qui aurait été sculptée il y a plus de 5000 ans, et après une étude minutieuse, ils ont pu déchiffrer son texte « Le domaine du roi du Scorpion », avec également la présence du hiéroglyphe du dieu du ciel et du soleil Horus. Ce qui rend cette inscription unique, c’est le symbole circulaire en haut à droite qui indique que la pierre  était un marquage d’un territoire d’un souverain.

La pierre a livré son secret : Domaine du roi Scorpion

LE PREMIER ÉTAT AU MONDE EST NÉ AU SOUDAN

Le professeur égyptologue Ludwig Morenz de l’Université de Bonn a expliqué : « Ce souverain nommé Scorpion était une figure importante lors de l’apparition de ce l’on suppose le premier état de l’histoire du monde en Égypte ancienne ».

Les archéologues ont découvert d’autres inscriptions rupestres et céramiques dans cette région. « Cette zone en est encore aux premiers stades de la recherche archéologique », note Ludwig Morenz, mais les chercheurs espèrent qu’en explorant la région, d’autres mystères seront résolus.

L’équipe de l’Université de Bonn a collaboré avec le ministère égyptien des Antiquités lorsque la pierre a été découverte il y a deux ans, dans l’espoir de la déchiffrer.

Les chercheurs expliquent que l’Égypte a été le premier État territorial au monde.

« Il y avait déjà des systèmes au pouvoir ailleurs auparavant, mais ceux-ci étaient beaucoup plus petits », a déclaré Morenz.

Cependant, pendant ce temps, il était généralement connu que l’extension nord-sud de l’Égypte était déjà de près de 800 kilomètres.

Ce premier état centralisé est né de la fusion de plusieurs peuplades. Les royaumes   ont été fondés à la périphérie de l’empire afin de consolider la mainmise pharaonique.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-12-07T18:49:46+01:007 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser