fbpx

(ARCHÉOLOGIE) La tombe d’un empereur disparu depuis 1800 ans retrouvée en Chine.

13 Janvier 2021 – En Chine, des archéologues annoncent avoir retrouvé la tombe de l’empereur Huandi, aussi connu sous le nom de Liu Zhi.

Sa localisation aurait été confirmée par la découverte d’un artéfact remontant à la période de son règne durant la dynastie des Han orientaux.

Avant de réaliser cette étonnante découverte, un spécialiste de l’Institut de recherche sur les reliques culturelles et l’archéologie de la ville de Luoyang (capi­tale impé­riale de Chine durant 200 ans) a suivi des indices disséminés dans différents textes anciens.

Son enquête l’a finalement mené à un récipient en pierre, qui selon lui, proviendrait « presque certainement » du mausolée funéraire de Liu Zhi, monarque qui serait

à l’origine du déclin de la puissante dynastie des Han.

UN VASE VIEUX DE 1840 ANS

Ces fouilles ont ainsi permis de mettre au jour un vase en pierre de 25 centimètres de haut et 80 cm de diamètre.

Dessus, y figure une inscription précisant sa date de création : « fabriqué durant la troisième année de Guānghé ».

Une inscription qui fait référence au règne de Liu Hong, successeur de l’empereur Huandi (Liu Zhi), et qui correspond à l’année 180.

UN MAUSOLÉE DÉJÀ ÉVOQUÉ DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES

Avant cela, des documents historiques analysés par les chercheurs laissaient déjà penser que Liu Hong avait fait construire un mausolée consacré à son prédécesseur durant son règne.

La récente découverte réalisée à Luoyang, ancienne capitale sous la dynastie des Han orientaux, semble confirmer cette théorie.

« Avec les précieux documents indiquant la localisation de la tombe de l’empereur, cette découverte nous rend quasi certains qu’il s’agit de la tombe de l’empereur Liu Zhi », explique Wang Xianqiu, chercheur au Luoyang City « Cultural Relics and Archaeology Research Institute [Institut des reliques culturelles et de la recherche archéologique] », qui dirige le projet de fouilles.

Cela fait de nombreuses années que les archéologues connaissent l’existence de ce mausolée ; c’est toutefois une preuve supplémentaire qui vient de faire surface.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-13T17:15:38+01:0013 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser