fbpx

(ARCHÉOLOGIE) Les restes humains les mieux préservés de Pompéi ont été découverts

13 septembre 2021 –  Une équipe de scientifiques a découvert une tombe antique dans l’ancienne ville romaine qui contenait les restes humains les mieux préservés jamais découverts sur le site. Il s’agirait d’un ancien esclave qui a gravi les échelons sociaux et qui a été enterré à la nécropole de Porta Sarno.

L’état du squelette est tout à fait remarquable d’après les chercheurs tout est partiellement momifié y compris les cheveux et les os. Il est extrêmement bien conservé et son crâne présente même encore quelques cheveux blancs ainsi qu’une oreille. Ces restes humains ont été découverts dans une tombe de la nécropole de Porta Sarno, qui constituait autrefois l’entrée orientale de la ville de Pompéi, c’était un lieu prestigieux pour être enterré. En l’occurrence, il s’agissait des restes de Marcus Venerius Secundio, un ancien esclave qui a réussi à grimper dans l’échelle sociale avant de mourir vers l’âge de 60 ans selon les premiers tests qui ont pu être menés. En effet, Secundio était un esclave et le gardien de l’ancien temple de Vénus de Pompéi. Après avoir été libéré de l’esclavage, il a rejoint les rangs des Augustales qui étaient en charge d’une forme de culte de l’empereur. l’endroit où il a été enterré prouve qu’il a réussi à atteindre une bonne position sociale et économique.

UNE DÉCOUVERTE IMPORTANTE

Pour les archéologues, trouver un des restes humains dans un tel état de conservation constitue une découverte exceptionnelle. D’autant que cette sépulture a un côté unique, car habituellement, les gens décédés à cette époque étaient incinérés. Les chances de faire une telle découverte étaient donc assez minces et démontre que Marcus Venerius Secundio a probablement fait le choix d’être enterré de cette manière. Pour l’archéologue Llorenç Alapont, cette tombe constitue une découverte extraordinaire en raison de toutes les informations qu’elle peut nous apporter. Dans le sens où cette découverte va donc très probablement améliorer nos connaissances sur les règles des rites mortuaires dans le monde romain. L’étude de cette tombe est donc une affaire à suivre.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-13T15:51:28+02:0013 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser