fbpx
x

(ARCHÉOLOGIE) Un archéologue amateur vient de découvrir un trésor pré-viking

9 septembre 2021 – Un archéologue amateur a découvert à proximité du site royal danois de Jelling, un trésor scandinave datant du VIème siècle. Un trésor composé de nombreux objets en or.

Le trésor découvert par cet archéologue amateur est composé au total de 22 objets en or, le tout faisant un poids total d’environ 1 kilo. Parmi lesquels on peut trouver notamment un médaillon en or de la taille d’une soucoupe, des pièces de monnaie, un bracelet et surtout une quinzaine de bractéates d’or. Selon le directeur de la recherche des musées de Vejle, Mads Ravn, cette découverte est très intéressante, car on y découvre des symboles inconnus datant de l’époque pré-viking, ce qui pourrait permettre de mieux comprendre cette époque. Le fait que ce trésor a été découvert à côté de Jelling n’est pas une surprise pour les historiens. Car Jelling est considéré comme le berceau des rois de l’époque des Vikings, entre le VIIIe et le XIIe siècle. Il n’en demeure pas moins que l’archéologue amateur a eu un sacré coup de chance en découvrant un tel trésor. Surtout qu’il venait tout juste d’acheter un détecteur de métaux quand il fait cette trouvaille.

UN TRÉSOR AUX OBJECTIFS INCONNUS

Une des grandes questions que se posent les archéologues, ce sont les raisons de l’enfouissement d’un tel trésor. Selon les premiers examens, le trésor aurait pu être déposé en offrande aux dieux par un notable local. En effet, selon les scientifiques danois, le trésor pourrait avoir été enfoui lors du petit âge glaciaire de 535-536 ap. JC qui a été provoqué par une éruption volcanique majeure.

Le trésor aurait donc été enfoui à une époque chaotique où le climat du nord de l’Europe était chamboulé après une éruption volcanique qui avait recouvert le ciel de cendre. Ce trésor aurait pu donc être une offrande visant à apaiser la colère des dieux nordiques. Une hypothèse qui semble assez probable puisqu’un pic d’enfouissement de trésor avait été constaté durant cette période. Néanmoins, cela reste une hypothèse, les objectifs de l’enfouissement de ce trésor demeurent donc un mystère.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-09T15:29:54+02:009 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser