fbpx
x

(ARCHÉOLOGIE) Un couple enlacé a été découvert dans une tombe vieille de 1500 ans

26 août 2021 – C’est une découverte assez atypique qu’ont faite des archéologues chinois lors d’une fouille dans la province du Shanxi, dans le nord de la Chine. Ils ont trouvé un couple v enterré ensemble il y a 1500 ans et qui sont comme enlacé dans une étreinte éternelle. C’est la première fois qu’une découverte de ce genre est faite en Chine.

Cette découverte a été faite lors de l’excavation d’un cimetière qui avait été exposé lors d’un chantier, dans la province du Shanxi, au nord-est de la Chine. Selon les archéologues, le couple aurait vécu pendant la dynastie Wei du Nord (386-534), qui couvrait une grande partie du nord et du centre de la Chine moderne. Les restes de ce couple ont été relativement bien conservés puisque les squelettes sont quasi complets. La façon dont on les a trouvé laisse peu de place quant au lien qui pouvait les unir. Ils ont tous deux été retrouvés allongés sur le côté et leurs bras étaient enroulés l’un autour de l’autre, tenant la taille de l’autre. Tout porte donc à croire qu’ils étaient mari et femme ou amant et amante et qu’ils formaient donc un couple. Un couple qui a d’ailleurs été enterré avec beaucoup de soin selon les archéologues.

DERRIÈRE CETTE ÉTREINTE ÉTERNELLE UNE HISTOIRE PROBABLEMENT TRAGIQUE

Selon le journal  South China Morning Post, il est probable qu’une histoire tragique soit à l’origine de la mort de ce couple. En effet, une des hypothèses serait que l’homme serait mort en premier et que la femme aurait pu se suicider pour être enterrée avec son amant. Une hypothèse fondée sur le fait que le squelette masculin porte des signes de traumatisme alors qu’il n’y en a aucun sur le squelette féminin. De leur côté, les chercheurs suggèrent qu’ils ont pu mourir simultanément de maladie ou qu’ils ont été tués dans un conflit et enterrés dans une étreinte peu de temps après leur mort. Quoi qu’il en soit grâce à son côté unique cette découverte est fascinante pour les archéologues chinois. D’autant qu’un anneau a été découvert dans la tombe ce qui contribue à alimenter le débat sur ce qu’il symbolisait à l’époque.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-26T16:00:59+02:0026 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser