fbpx

(ARCHÉOLOGIE) Un “dragon volant” découvert en Amérique du Sud

14 septembre 2021 – Dans le désert d’Atacama, des scientifiques chiliens ont identifié pour la première fois les restes fossilisés d’un “dragon volant” datant du jurassique. Jusqu’alors, on ne faisait de telles trouvailles que dans l’hémisphère Nord.

Lors d’une expédition en 2009 à Cerritos Bayos, les chercheurs de l’Université du Chili ont découvert des restes de fossiles bien conservés d’une espèce alors inconnue. Mais des analyses plus poussées ont permis de se rendre compte qu’il s’agissait d’un « ptérosaure non pterodactyloïde provenant des niveaux du jurassique supérieur » proche du stade adulte, appartenant à la sous-famille des Rhamphorhynchidae. On a retrouvé « un humérus gauche, une possible vertèbre dorsale et la tige d’une phalange alaire, tous conservés en trois dimensions et appartenant probablement à un seul individu ».

Ces “dragons volants” pouvaient atteindre jusqu’à deux mètres d’envergure. Jhonatan Alarcon, scientifique du réseau paléontologique de l’université du Chili, précise que ces dinosaures avaient une très longue queue avec une extrémité en forme de diamant, une tête basse, un long museau et des dents pointues, orientées vers l’avant.

C’est la première fois qu’on trouve cet animal sur ce qui était l’ancien Gondwana, un supercontinent qui existait il y a environ 550 millions d’années, regroupant l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Afrique, Madagascar, l’Inde et l’Australie.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-14T13:37:21+02:0014 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser