Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

6 juin 2020 — Des restes d’une nouvelle espèce de petit dinosaure carnivore ailé, ayant vécu en Patagonie il y a 90 millions d’années, ont été découverts en Argentine, ont annoncé jeudi des paléontologues, qui estiment que ce spécimen pourrait apporter des informations sur l’évolution des oiseaux.

Les restes de l’animal, qui ne dépassait pas le mètre et demi de long, ont été retrouvés sur un site de la province de Rio Negro (centre), à quelque 1.100 km au sud de Buenos Aires, selon l’Agence de divulgation scientifique de l’Université nationale de La Matanza.

Cette nouvelle espèce a été baptisée Overoraptor chimentoi et elle appartient au groupe de dinosaures carnivores appelé Paraves, a expliqué Matias Motta, un chercheur du Musée argentin de sciences naturelles (MACN).

Les premières trouvailles datent de 2013, puis, lors d’une seconde campagne, en 2018, d’autres restes ont été retrouvés.

« Cet animal possédait une griffe très affutée sur son index, qui lui servait surement à attaquer ses proies. Il avait également des pattes allongées ce qui indique que c’était un animal qui courrait », a expliqué M. Motta, auteur principal d’une étude publiée dans la revue The Science of Nature.

Selon M. Motta, « cet animal appartient à un nouveau groupe de dinosaures de l’hémisphère sud, il était sûrement rapide, agile et comme ses congénères, il devait être carnivore ».

Les scientifiques ont été étonnés de constater que les pattes de ce spécimen étaient semblables à celles d’un raptor, tandis que la partie supérieure (des pattes) était robuste et allongée, semblable à celle des oiseaux modernes, ont-ils expliqué.

Jusqu’à cette trouvaille, tous les dinosaures carnivores ayant un aspect d’oiseau découvert en Patagonie appartenaient au groupe des Unenlagia, ils étaient agiles et marchaient sur leurs pattes arrières.

« Au contraire de ce que nous avons pensé au début, l’Overoraptor ne fait pas partie de la famille des Unenlagia, mais d’un autre groupe qui comprend une espèce de Madagascar appelée Rahonavis », a expliqué le paléontologue Fernando Novas.

Rédaction btlv.fr (source Nature)