Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré à l'archéologie mystérieuse, l'histoire, aux légendes et aux mythes

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

13 juillet 2018 : Une nouvelle espèce de dinosaure vient d’être découverte par des paléontologues argentins, l’Ingentia prima.

La découverte d’un fossile de dinosaure géant, membre d’une espèce jusqu’alors inconnue de sauropodes, l’Ingentia prima, a été révélée le 9 juillet par l’Université nationale de La Matanza de Buenos Aires, en Argentine. Les travaux de fouille ont eu lieu sur le site fossilifère de Balde de Leyes, dans la province de San Juan, située à un peu plus de 1.000 kilomètres à l’Ouest de Buenos Aires, capitale de l’Argentine. En ces lieux, les paléontologues ont excavé des vertèbres, des omoplates, des fémurs, des humérus, des radius et des fragments d’os iliaques.

Une image de synthèse pouvant ressembler l’Ingentia prima. Crédit Photo Nature.

L’info a été dévoilée dans la revue Nature Ecology & Evolution, qui permet de découvrir à la fois le contexte de la mise au jour des ossements, mais aussi le détail de leurs caractéristiques hors du commun. Il mesurait environ huit à dix mètres de long pour un poids compris entre sept et dix tonnes. Ingentia avait un cou et une queue allongés par rapport à ses prédécesseurs mais pas autant que les diplodocus. Il possédait aussi comme les sauropodes tardifs des sacs aériens qui sont de nos jours l’apanage des oiseaux. Ces sacs leur permettaient de diminuer la densité du squelette et donc de voler. L’animal se tenait sur ses quatre pattes mais que celles-ci étaient repliées contrairement aux derniers sauropodes qui avaient des membres droits.

Rédaction BTLV (source Nature Ecology & Evolution)