fbpx

ARMÉE AMÉRICAINE : elle reconnait officiellement la réalité du phénomène Ovni

25 avril 2019 — L’armée américaine met en place un nouveau protocole pour les pilotes de l’US Navy afin de signaler les « objets volants non identifiés ». Le but de ce texte est de permettre aux pilotes de signaler les étranges phénomènes auxquels ils sont parfois confrontés ces dernières années.

C’est le magazine américain Politico qui révèle que la marine américaine s’intéresse de plus en plus à toutes ces apparitions non expliquées. Deux témoignages en particulier avaient soulevé de nombreuses interrogations.

En mars 2018, les médias américains avaient dévoilé une vidéo sur laquelle un objet volant non identifié évoluant à grande vitesse ».Les images avaient été publiées par la To The Stars Academy of Arts and Science, un organisme de recherche scientifique privé.

Cette vidéo aurait été filmée par les caméras installées sur un avion de chasse américain en 2015.

Sur la vidéo en noir et blanc, on entend un pilote s’interroger « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? »

En décembre 2017, un article du quotidien américain The New York Times racontait une histoire remontant à 2004, au large de San Diego, sur la côte ouest des États-Unis.

Deux pilotes de chasse effectuaient une mission d’entraînement au-dessus de l’océan Pacifique quand ils s’étaient lancés à la poursuite d’un mystérieux objet déjà apparu sur les radars de bâtiments de la marine américaine, les quinze derniers jours.

Leurs avions avaient rattrapé l’appareil. David Fravor, l’un des pilotes de chasse, avait alors vu une forme blanchâtre, ovale et d’une douzaine de mètres de long, évoluer au-dessus de la mer. C’est ce qu’il avait raconté au New York Times. Au moment où cet aviateur expérimenté avait voulu se rapprocher de la forme blanchâtre, celle-ci avait disparu.« Je n’avais jamais vu un appareil accélérer comme ça », a encore dit David Fravor.

OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIÉS OU PHÉNOMÈNE AÉRIENS INEXPLIQUÉS ?

“Un certain nombre de rapports d’avions non autorisés et/ou non identifiés ont pénétré dans diverses zones de tir contrôlées par l’armée et dans un espace aérien désigné au cours des dernières années”, a déclaré la Marine dans un communiqué en réponse aux questions de POLITICO.“Pour des raisons de sécurité, la marine et l’US Air Force prennent ces rapports très au sérieux et enquêtent sur chacun d’entreeux.

“Dans le cadre de cet effort”, a-t-il ajouté, “la Marine met à jour et formalise le processus permettant de signaler aux autorités compétentes les informations relatives à de telles incursions présumées. Un nouveau message à la flotte, qui détaillera les étapes de la notification en projet.”

Pour la Marine américaine, il ne s’agit pas de dire que ses marins ont rencontré un vaisseau spatial extraterrestre. Mais il faut reconnaître que le personnel militaire est crédible, hautement qualifié et qu’il a fait suffisamment d’observations aériennes pour qu’il soit consigné dans le compte rendu officiel et étudié – plutôt que d’être considéré comme un phénomène douteux du domaine de la science-fiction.

Chris Mellon, ancien responsable des services de renseignement du Pentagone et ancien membre du Comité du renseignement du Sénat, a déclaré qu’établir un moyen plus formel de rendre compte de ce que l’armée appelle désormais “des phénomènes aériens inexpliqués” – plutôt que des “objets volants non identifiés” – serait un changement.”

“Actuellement, nous sommes dans une situation dans laquelle les ovnis sont traités comme des anomalies à ignorer plutôt que comme des anomalies à explorer”, a-t-il déclaré.“Nous avons des systèmes qui excluent cette information.”

François Deymier (btlv.fr/source POLITICO)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-06-21T17:30:18+02:0025 avril 2019|

Actus susceptibles de vous intéresser