Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

8 juillet 2020 – Quand on dit «Secte des assassins», les plus connectés d’entre nous pensent automatiquement à la franchise de jeux vidéos «Assassin’s Creed». Pourtant, la «secte» sur laquelle elle s’est basée ne ressemble pas vraiment à la vision romancée offerte par Ubisoft.

SUNNITES, CHIITES ET ISMAÉLIENS

L’origine de cette communauté se trouve dans la division entre sunnites et chiites, en 632 de notre ère, plus précisément celle qui survient entre chiites.

En effet, après la mort du Prophète Mahomet, la bataille pour sa succession a créé une rupture entre sunnites et chiites, mais aussi entre chiites, créant ainsi la communauté des Chiites Ismaéliens.

En 1095, les ismaéliens sont dans la tourmente : le prince Nizar, supposé héritier du trône, voit son frère lui être préféré. Il sera tué pour avoir pris Alexandrie. Ses partisans, que l’on appelle nizârites, ont ensuite fui pour la Perse où Hassan ibn al-Sabbah a pris leur tête.

LES NIZÂRITES, ASSASSINS ?

Les nizârites sont peu nombreux et entourés d’ennemis, car détestés dans le monde musulman. Ils se sont réfugiés dans les montagnes perses où ils ont monté un groupe de combattants, loyales jusqu’à la mort, les Fedayins (comprendre «ceux qui se sacrifient»). Ces combattants étaient entrainés à infiltrer, tuer, se soumettre à la torture, même à mourir si nécessaire, dans le but d’attaquer l’ennemi avec une extrême précision.

Rapidement, les fedayins nizârites se sont fait une réputation : craints de tous, même des croisés. On les pensait invincibles et même drogués au haschich pour être capables de telles prouesses. C’est la que le terme d’ «Assassins» émerge : en arabe, le terme Hashishin veut dire «consommateur de haschich». C’est donc une déformation du terme arabe qui donnera «assassin». Et l’association d’Hashishin avec les combattants nizârites créera la légende d’une secte d’assassins.

Le terme d’assassin désignera ensuite l’auteur d’un meurtre avec préméditation, souvent rémunéré.

ELLE COURT, ELLE COURT LA RUMEUR

Cette déformation du terme et ces légendes qui entouraient les fedayins ont beaucoup voyagé, notamment par le biais d’explorateur comme Marco Polo.

Si l’État ismaélien nizârite s’est éteint au 13e siècle suite aux invasions mongoles, il y a aujourd’hui 15 millions d’ismaéliens dans le monde, répartis dans 25 pays autour du globe et forment le deuxième plus grand groupe de musulmans chiites. La plupart sont nizârites.

Margaux Naudin (Rédaction btlv.fr / source National Geographic