fbpx
x

(ASTRONOMIE) Comment les étoiles se forment-elles ?

20 mai 2021 – Le tout premier modèle en haute définition, simulant le nuage de gaz au sein duquel se forment les étoiles a récemment été mis au point. Une avancée de taille, qui permettra désormais aux chercheurs d’observer en détails la naissance d’une étoile !

UNE SIMULATION TRÈS PRÉCISE

Une équipe comprenant des astrophysiciens de l’Université Northwestern de l’Illinois, aux États-Unis vient de développer la simulation 3D la plus réaliste et et la plus détaillée, à ce jour, concernant la formation d’étoiles.

Le résultat de leurs recherches est un outil de simulation visuel, permettant aux spectateurs de se transporter virtuellement au milieu d’étoiles en train d’émerger…

Appelé STARFORGE, pour “Star Formation in Gaseous Environments” (formation d’étoiles en environnements gazeux), il s’agit du premier système capable de simuler un nuage de gaz entièrement, et en haute définition, le tout avec une palette de couleurs, jusqu’à 100 fois plus importante que ce qui avait déjà été réalisé auparavant.

En plus de modéliser la formation, la simulation s’attarde également sur l’évolution ainsi que la dynamique propre aux étoiles, tout ceci en tenant compte d’éléments pouvant survenir dans la vie d’une étoile, tels que des éruptions, des rayonnements, ou des vents stellaires, notamment.

A terme, cette nouvelle simulation permettra aux chercheurs de répondre à certaines questions d’importance, ils auront par exemple, plus d’éléments permettant de connaître les raisons pour lesquelles la formation d’une étoile prend autant de temps, de nouvelles pistes pour déterminer avec précision la masse d’une étoile, et peut être découvrir pourquoi ces étoiles ont tendance à apparaître sous forme d’amas. D’après le chercheur et astrophysicien, Claude-André Faucher-Giguère, il s’agit de questions « très difficiles à explorer en raison de la gamme de processus physiques impliqués. Cette nouvelle simulation nous aidera à répondre directement à des questions fondamentales auxquelles nous ne pouvions pas répondre de manière définitive auparavant. »

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

Des animaux et des plantes commencent à vivre sur le “7ème” continent de déchets

3 décembre 2021 – Presque 2 000 milliards de déchets plastiques polluent les océans. Agglomérés en un grand continent dans le Pacifique, ils accueillent désormais des animaux et des plantes.

Ce septième continent s’étend sur 1,6 million de km². C’est une surface trois fois plus grande que celle de la France. Alors qu’on cherche à savoir comment résoudre cette catastrophe climatique, des scientifiques s’aperçoivent que des espèces côtières commencent à coloniser ce nouvel habitat en plastique… Ces animaux sont pourtant étrangers du grand large.

C’est l’équipe de Linsey Haram, chercheuse au Centre Smithsonian de recherches sur l’environnement, qui tire la sonnette d’alarme. Elle et ses collègues ont publié un papier disponible dans la revue Nature

LE PLASTIQUE COMME HABITAT ?

La faune qui occupe désormais cette masse de déchets est extrêmement variée : on y trouve des anémones, des animaux marins ou encore des amphipodes. Ils constituent une nouvelle communauté : les néo-pélagiques, des nouveaux venus issus du littoral, qui vivent désormais en haute mer.

Habituellement, les invertébrés que nous retrouvons dans les océans sont petits et s’attachent là où ils peuvent : à un rocher sous-marin, sur une branche flottante ou bien sur d’autres animaux marins. Mais là, l’arrivée de ces néo-pélagiques risquent de perturber cet écosystème déjà fragile. L’arrivée de nouveaux animaux pourrait engendrer la multiplication d’espèces invasives.

UN BASCULEMENT INQUIÉTANT

Les chercheurs sont assez inquiets. Beaucoup de questions restent sans réponse, notamment le comportement de ces nouveaux venus dans un habitat aussi singulier.

 

Une chose est sûre, c’est que ces phénomènes continueront à se multiplier tant que l’être humain continuera de polluer les océans…

Sources : Science Alert et Nature

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-05-21T11:27:29+02:0021 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser