Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

23 juillet — On ne va plus se perdre dans l’Univers, des astrophysiciens viennent de publier la plus grande carte en 3D de l’Univers.

Ce travail résulte de l’analyse de plus quatre millions de galaxies et de quasars, objets ultra lumineux émettant une énergie colossale.

« Ce travail nous offre tout simplement l’histoire de l’expansion de l’Univers la plus complète à ce jour », a souligné un des chercheurs, Will Percival, de l’Université de Waterloo.

UNE COLLABORATION DE PLUS DE VINGT ANS

Plus d’une centaine de scientifiques venant de divers horizons ont travaillé à partir du dernier sondage cosmologique du SDSS (Sloan Digital Sky Survey), nommé « The extended Baryon Oscillation SpectroscopicSurvey » (eBOSS), autour d’un télescope situé au Nouveau-Mexique, aux États-Unis.

Il faut savoir que les premiers instants de l’Univers sont relativement bien connus des chercheurs,grâce aux nombreux travaux théoriques ainsi qu’à l’observation du fond diffus cosmologique.

LE PROJET eBOSS

« En 2012, j’ai lancé le projet eBOSS avec l’idée de produire une cartographie 3D de l’Univers la plus complète, en utilisant pour la première fois de nouveaux traceurs que sont les galaxies formant activement des étoiles et les quasars », a indiqué Jean-Paul Kneib, astrophysicien à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

La carte montre des filaments de matière et des vides définissant la structure de l’Univers dès ses prémices, lorsqu’il n’avait que 380 000 ans.

Les astrophysiciens savent depuis plusieurs années que l’univers s’étend, mais ils tentent depuis de mesurer la vitesse exacte de cette expansion.

En comparant les observations faites par le programme eBOSS aux études menées jusqu’à présent sur les premiers temps de l’Univers, les chercheurs ont constaté un décalage entre les vitesses.

François Deymier (rédaction btlv.fr/source AFP)