fbpx

(BOTANIQUE) Le cannabis aurait été domestiqué pour la première fois il y a environ 12 000 ans en Chine

21 juillet 2021 — Des chercheurs viennent d’annoncer que le cannabis aurait été cultivé en Chine il y a 12 000 ans. On sait que les chinois utilisent les plantes pour de multiples usages, que ce soit pour la fabrication des textiles, mais aussi pour ses propriétés médicinales et récréatives. Une étude de cette découverte a été publié dans la revue Science Advances.

ÉTUDE DUNE CENTAINE DE GÉNOMES

Les chercheurs ont compilé 110 génomes entiers couvrant tout le spectre des parents sauvages du cannabis. L’analyse des données obtenues a montré que cette plante a été domestiquée il y a environ 12 000 ans.

Le cannabis est la drogue la plus consommée au monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre d’usagers est estimé à près de 150 millions de personnes, mais cette plante a de nombreux usages bénéfiques. Les scientifiques ont montré que nos ancêtres ont commencé à domestiquer cette culture sauvage il y a 12 000 ans.

L’étude assure avoir déterminé «l’époque et l’origine de la domestication, les schémas de divergence post-domestication et la diversité génétique actuelle». «Notre datation génomique suggère que les premiers ancêtres domestiqués des types de chanvre et de drogue ont divergé du cannabis basal» il y a environ 12.000 ans, «ce qui indique que l’espèce avait déjà été domestiquée au début du néolithique», selon cette étude.

LES PREMIERS FUMEURS SERAIENT DES ASIATIQUES

«Contrairement à une opinion largement acceptée, qui associe le cannabis à un centre de domestication des cultures en Asie centrale, nos résultats sont cohérents avec une origine unique de domestication du cannabis sativa en Asie de l’Est, en accord avec les premières preuves archéologiques», estiment également les auteurs.

Le cannabis est utilisé depuis des millénaires pour les textiles, de même que pour ses propriétés médicinales et psychotropes. L’évolution du génome du cannabis suggère que la plante a été cultivée à des fins multiples pendant plusieurs millénaires, selon la même étude.

Les variétés actuelles de chanvre et de drogue proviendraient de cultures sélectives initiées il y a environ 4000 ans, optimisées pour la production de fibres ou de cannabinoïdes. La sélection a donné naissance à des plantes de chanvre hautes, non ramifiées, avec plus de fibres dans la tige principale, et à des plantes de marijuana courtes, bien ramifiées, avec plus de fleurs, maximisant la production de résine.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) Airbus a dévoilé son nouveau taxi volant électrique

23 septembre 2021 – Airbus a récemment présenté son nouveau taxi volant électrique, le City Airbus NextGen. La société prévoit une commercialisation d’ici 2025.

Airbus a dévoilé son nouvel aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (evtol), ce 21 septembre à l’occasion d’un événement dédié à l’aviation durable organisé à Toulouse. Si l’entreprise respecte son planning, le premier vol aura lieu en 2023 tandis que la mise en circulation est prévue pour 2025. Le City Airbus NextGen sera doté de huit moteurs électriques, il  pourra transporter quatre passagers, il aura un niveau sonore compris entre 65 et 70 dbA et sa vitesse de croisière sera de 120 km/h. D’après Bruno Even, président d’Airbus Helicopters, ce taxi volant sera essentiellement conçu pour des liaisons urbaines. Cependant, l’usage de ce taxi volant nécessitera l’installation d’infrastructures spécifiques pour les différents trajets que le véhicule devra exécuter.

UN TAXI VOLANT URBAIN

Ce nouveau taxi volant a été conçu pour le milieu urbain. Airbus a donc mis en place un certain nombre de mesures pour en faire le taxi volant urbain idéal. La société a d’ailleurs indiqué avoir pris en compte un certain nombre de contraintes liées à l’environnement urbain dans lequel l’appareil pourrait évoluer à l’avenir. Comme par exemple le bruit que pourrait faire l’appareil à l’atterrissage. Le prototype a donc pour objectif de ne pas dépasser 65 dB en vol et 70 dB. À cela s’ajoute son côté écologique, puisque ce evtol produit zéro émission. C’est d’ailleurs la première fois qu’Airbus fait un véhicule qui n’émet aucune émission. Ce taxi volant pourra être utilisé  pour connecter deux points entre eux. Ça peut être un aéroport qui est connecté au centre-ville ou deux endroits distincts dans la ville qui peuvent être connectés. Ainsi, avec le City Airbus NextGen, les taxis volants français seront bientôt opérationnels.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-21T14:02:13+02:0021 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser