fbpx
x

(CLIMAT) Le trou dans la couche d’ozone est désormais plus vaste que l’Antarctique

17 septembre 2021 – Chaque année le trou de la couche d’ozone se forme et il connaît une croissance impressionnante au point d’être plus grand que l’Antarctique. Une situation jugée préoccupante par les scientifiques car il n’a pas encore atteint son apogée.

D’après le Service européen Copernicus pour la surveillance de l’atmosphère, le trou dans la couche d’ozone, qui se forme chaque année au-dessus de l’Atlantique est bien plus important que d’habitude. Le trou dans la couche d’ozone n’est pas une nouveauté, il apparaît chaque année entre septembre et décembre principalement à cause des activités humaines, mais depuis qu’on le mesure, il avait rarement atteint un tel niveau aussi tôt. Selon les chercheurs, il est désormais plus grand que 75 % des trous d’ozone à ce stade de la saison depuis 1979 ce qui est plutôt inquiétant. Notons que déjà en 2020, le trou dans la couche d’ozone était déjà plus grand que les années précédentes avec un pic d’environ 24 millions de kilomètres carrés au début du mois d’octobre. À cela s’ajoute, le fait que le trou de cette année n’a en théorie pas encore atteint son apogée, qui devrait avoir lieu entre mi-septembre et mi-octobre. Le trou pourrait donc continuer de grandir dans les semaines à venir.

UNE COUCHE D’OZONE EN VOIE DE GUÉRISON MALGRÉ TOUT

Si cette extension du trou doit être prise au sérieux, il ne faut pas pour autant en conclure  que la situation de la couche d’ozone s’aggrave. En effet, selon les scientifiques, depuis l’interdiction des halocarbures qui sont des composés synthétiques produits par l’homme et qui ont largement contribué à l’appauvrissement de la couche d’ozone. Les scientifiques ont constaté que la couche d’ozone était en voie de guérison. Néanmoins, cela va prendre du temps puisqu’il faudra attendre les années 2060 ou 2070 pour voir l’élimination complète des substances appauvrissant la couche d’ozone. Cependant, en attendant, ce genre de phénomène risque de perdurer voire même prendre de l’ampleur.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-17T16:42:53+02:0017 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser