fbpx
x

(CLIMAT) Pourquoi apprend-on aux vaches à aller aux toilettes ?

16 septembre 2021 – Sachez qu’en France, les vaches émettent autant de gaz en une année que 15 millions de voitures. Leurs déjections produisent du méthane qui est 25 fois plus puissant que le CO2. Comment faire pour limiter ce gaz à effet de serre ? Des scientifiques allemands et néo-zélandais proposent une solution.

En plus du méthane, les vaches produisent de l’ammoniac qui une fois mélangé au sol se transforme en oxyde nitreux, qui contamine les terres. Les scientifiques ont mis au point des toilettes spéciales : les MooLoo.

LA VACHE DE PAVLOV

Comment entraîner une vache à faire ses besoins au petit coin ? Avec un système de récompense ! Les ruminants étaient entraînés 45 minutes tous les deux jours. Dans un premier temps, les vaches étaient placées dans des boîtes fermées. Lorsqu’elles urinaient, elles recevaient de l’orge écrasé.

Dans un second temps, les bovins pouvaient sortir. On a remarqué que les vaches avaient compris qu’elles devaient aller dans les MooLoo pour uriner et ainsi être récompensées.

Une vache récompensée avec de l’orge après avoir fait pipi au bon endroit. Source : FBN

PUNITION POUR LES RÉCALCITRANTES

Un moyen de dissuasion a été mis en place. Jean Langbein, coauteur de l’étude et psychologue pour animaux à l’Institut de recherche en biologie des animaux d’élevage en Allemagne, explique que les chercheurs ont d’abord utilisé des écouteurs intra-auriculaires qui diffusaient un son très désagréable à chaque fois que les vaches faisaient pipi ailleurs que dans leurs toilettes. Mais c’était sans effet.

Finalement, un jet d’eau de quelques secondes était plus efficace.

Les résultats de l’étude montrent qu’après dix jours d’entraînement, 11 vaches sur 16 étaient devenues propres. L’utilisation de toilettes pour ces animaux pourrait réduire de 56% les émissions d’ammoniac.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-16T12:35:00+02:0016 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser