fbpx

(CLIMAT) Vers un retour du petit âge glaciaire, selon un scientifique russe

26 février 2021 — Dans un entretien accordé au journal  Rossiyskaya Gazeta, l’océanologue Guennadi Matishov , membre de l’Académie Russe des sciences a déclaré que la réchauffement climatique va être bousculé par l’arrivée d’un petit âge glaciaire. Un phénomène climatique déjà connu pour avoir sévi sur le monde à la fin du Moyen Âge. Il a commencé en réalité à la fin du XVIe siècle pour durer jusqu’au milieu du XIXe. En témoigne l’étude des glaciers alpins qui met en évidence leur puissance au long de ces 250 ans. Des études menées dans les moraines à l’aide du carbone 14.

LE CLIMAT EST CYCLIQUE

«Il y a quatre ans, j’étais au pôle Nord. Vous vous tenez là, à la fin du mois d’août, entouré par des montagnes de neige, des ours polaires, et vous imaginez que si vous pouviez rassembler ici au moins pour une journée des partisans du réchauffement climatique « , a expliqué  Matishov. Selon lui, la période chaude de l’Arctique a pris fin et le climat s’est tourné vers un cycle du froid.

Le scientifique a noté qu’au cours de la même période, des gelées ont couvert l’Amérique du Nord et des chutes de neige au Moyen-Orient. «Au cours des 15 dernières années, la baie de Taganrog a été recouverte de glace en moyenne 54 jours par an. Pour le sud, c’est anormalement élevé et plus proche d’une vague de froid », a ajouté Matishov, soulignant qu’il est nécessaire de se concentrer sur les données pendant cent ans.

LANTARCTIQUE NEST PAS EN DANGER

Le scientifique a exhorté à prêter attention à l’Antarctique. Il a noté que sa calotte glaciaire contient 92% de toute la glace terrestre. «Si ce royaume froid commence vraiment à fondre, alors nous pouvons parler d’un réchauffement imprévu. Le niveau des océans augmentera de soixante mètres », a-t-il prévenu. Matishov a souligné que le climat est cyclique, mais maintenant il y a un refroidissement, pas un réchauffement.

En témoigne le déséquilibre du climat dans la partie européenne de la Russie: hivers froids, sécheresses, incendies, précipitations intenses. «Nous nous dirigeons vers le petit âge glaciaire. Mais cela viendra dans des milliers d’années. De tels changements ne sont pas perceptibles pour la vie humaine, seulement pour les époques », a conclu l’océanologue.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-02-26T12:30:29+01:0026 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser