31 mai 2021 – Cela fait 135 ans, que la France offrait aux États-Unis, la statue de la Liberté, afin de commémorer le centenaire de la déclaration d’indépendance des USA. Un cadeau à la hauteur de l’évènement, puisque qu’il s’agit d’une statue mesurant 93 mètres de haut, le tout constitué de 300 plaques de bronze.

À l’occasion de cet anniversaire, celui de la statue cette fois-ci, mais également dans le but d’entretenir les liens d’amitié entre nos deux pays, la France a décidé de réitérer le geste. En effet, une nouvelle statue de la Liberté, devrait prochainement être envoyée vers les États-Unis.

Une Miss Liberty en identique à celle de 1886, à une différence près : la taille ! La nouvelle statue sera bien plus petite que sa grande sœur, puisqu’elle ne devrait mesurer “que” 2,8 mètres.

UN LONG VOYAGE

Le départ de la nouvelle statue de la Liberté, est prévu le 7 juin, jour correspondant au lendemain de la célébration du débarquement des armés américaine, britannique et canadienne en Normandie, le D-Day. Durant sa traversée de l’Atlantique, la statue sera protégée de façon optimale, ceci à l’aide d’un sarcophage, fabriqué spécialement pour l’occasion, de Plexiglas transparent, afin de l’y envelopper, même son conteneur sera unique : bardé de capteurs, pour veiller à la sécurité de ce gros cadeau.

La date d’arrivée de cette nouvelle statue de la Liberté, n’est pas non plus laissée au hasard, puisqu’elle est censée débarquer à New-York, ce 4 Juillet, jour de fête nationale aux États-Unis.

Un fois sur la terre ferme, la statue sera installée un certain temps à Ellis Island, toujours à New-York ; une île abritant notamment le musée national américain de l’immigration, sur laquelle la petite copie fera face à la statue originale, située à moins d’un kilomètre au sud d’Ellis Island, sur l’île de Liberty Island.

Ensuite, la nouvelle statue de la Liberté, devrait prendre la route pour Washington, elle sera alors installée dans le jardin de la demeure de l’ambassadeur de France aux États-Unis, Miss Liberty sera alors “visible de tous depuis la rue”, selon les mots du premier concerné.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr) 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV