18 janvier 2022 – Ce n’est jamais très sage d’essayer de déterrer les morts. Des chasseurs de fantôme de Ber Street l’ont bien compris lorsqu’ils ont creusé dans la tombe d’une défunte.

Nous sommes en 1898, à Norwich. Le Eastern Daily Press rapporte une étrange histoire : un fantôme serait apparu dans le jardin de l’église de Ber Street, à Norwich. Décrit comme un « coin paisible et spacieux », le site sacré est le théâtre d’une chasse aux esprits.

TOUT COMMENCE PAR UNE RUMEUR

Le journal raconte que des garçons de Ber Street se sont donnés pour mission de trouver le fantôme qui hanterait l’église. L’auteur écrit qu’ils « ont littéralement détruit une tombe importante ».

« L’histoire du fantôme remonte à trois ou quatre semaines avant [l’incident], quand une femme vivant dans la paroisse assura à ses amis et voisins [qu’un fantôme hantait les lieux] ».

« Elle admit ne pas l’avoir vu elle-même, mais sa fille l’aurait vu si parfaitement qu’elle avait été capable de donner une description du linceul dans lequel elle a été enterrée ».

Les chasseurs de fantôme pensaient que l’esprit était celui de Charlotte Wallace, un femme de 28 ans décédée le 10 juillet 1862.

Les anciens du quartier se souvenaient bien de cette jeune femme. Issue d’une famille aisée, elle était malheureusement considérée comme un fardeau du fait de son « faible intellect ».

CHASSE AU FANTÔME

A l’exception de la petite fille, personne n’avait vu le fantôme personnellement. Mais tout le monde connaissait quelqu’un qui avait été témoin de son apparition.

Après plusieurs jours de rumeurs et de murmures sur l’esprit de Charlotte, une foule finit par se former et par se rendre sur sa tombe.

« Ils brisèrent les balustrades de fer, prirent quelques barres de fer épaisses qu’ils utilisèrent comme pieds de biche pour déplacer la dalle commémorative. Le fantôme, cependant, ne répondit pas à ces encouragements ».

Suite à la destruction de la tombe, les autorités décidèrent de couvrir le mur séparant l’église de la rue avec du goudron. Mais ce dernier tomba dans sur la tombe de Charlott, la réduisant à un tas désordonné de pierres et de fer.

On n’entendit plus jamais parler de son fantôme.

Noémie Perrin (rédaction btvl.fr Source Eastern Daily Press)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV