fbpx

CONTRACEPTION : Une pilule masculine d’ici 10 ans ?

30 juin 2020 – Cela fait un moment qu’on en parle, la contraception masculine est un sujet de recherche depuis plusieurs années. Et il semblerait que cela avance.

Il y aurait à l’heure actuelle deux techniques de contraception masculine qui porterait leurs fruits. Pourtant l’une et l’autre présentent quelques problèmes.

Une étude allemande de 2016 qui mettait en avant l’injection d’hormones semblait avoir de bons résultats : un taux de 96% de prévention de grossesse, un peu moins que la contraception dite féminine qui a un taux de 99%. Or, au-delà d’un problème de commercialisation, il semblerait que les effets secondaires de cette injection soient sévères : modification de la libido, acné sévère, troubles de l’humeur, voire dépression et tentative de suicide. Des effets secondaires qui ne sont pas sans rappeler ceux auxquels sont confrontées les femmes avec la pilule contraceptive.

UNE PILULE AMÉRICAINE

Stephanie Page, l’endocrinologue de l’Université de Washington, a mis au point une pilule à base d’un produit synthétique la diméthandroloneunde-canoate, un produit qui pourrait donc être pris par voie orale et qui bloquerait la production de spermatozoïdes. Celle-ci a été mise à l’essai pendant un mois, à raison d’une prise quotidienne sur un cycle de 28 jours. Les seuls effets secondaires observés sont un faible gain de poids et une baisse négligeable du bon cholestérol. Page souhaiterait mener une étude plus poussée sur trois mois.

Le problème, c’est que les effets se font attendre, de même qu’ils mettent du temps à s’estomper. Dans les deux cas entre six et huit semaines. Une condition handicapante quand on souhaite gérer sa fertilité.

LA PISTE AUSTRALIENNE

Une seconde étude qui provient cette fois de l’Australie s’annonce prometteuse. Celle-ci, menée par Sabatino Ventura, à l’université Monash de Melbourne, ne bloque pas la production de spermatozoïdes, mais leur transport en neutralisant les deux protéines qui ont cet effet.

Ici, les délais d’efficacité et de réversibilité seraient bien plus rapides, une question d’heures.

Un médicament déjà commercialisé serait déjà efficace sur l’une de ces protéines, le récepteur 1A-adrénergique. La recherche travaille donc à bloquer la seconde.

Le délai de commercialisation prenant en compte la découverte de l’inhibiteur de cette protéine et les tests, serait d’une dizaine d’années.

Rédaction btlv.fr (source UW Medecine)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(OVNI) La communauté internationale des experts en OVNIologie répondra au gouvernement américain lors d’une conférence de presse

5 août 2021 – Des chercheurs universitaires et civils en OVNIologie ont décidé de se rassembler dans le cadre d’une conférence de presse afin de répondre au gouvernement américain, au pentagone et l’UAP task force. Cette conférence qui se veut internationale doit avoir lieu le 21 août 2021 et sera diffusée en simultané dans plusieurs grandes villes comme Paris, Barcelone ou Buenos Aires.

Cette conférence intervient à un moment phare pour l’OVNIologie, puisque le sujet des OVNIs n’a jamais été pris autant au sérieux par de nombreux états, et ce de manière totalement officielle. En l’occurrence cette conférence fait suite à l’annonce du gouvernement américain qui a ordonné au Pentagone, par un projet de loi du Congrès en décembre 2020, de rendre accessibles tous les dossiers classifiés sur les OVNIs à toutes les branches du Gouvernement, de la Défense et des Services de renseignement, au cours des 180 jours suivants (juin 2021). De fait, l’objectif de cette conférence de presse sera de permettre aux experts de l’ovniologie de s’exprimer sur le sujet OVNI et d’évaluer de manière indépendante le contenu des publications du Pentagone.

Cette conférence rassemblera de nombreux invités prestigieux notamment des grands noms de l’OVNIologie comme Ananda Bosman ou Yann Vadnais qui pourront s’exprimer à un moment clé pour le secteur qui grimpe en popularité. Une popularité qui devrait continuer à croître avec la reconnaissance de l’existence de PANs intelligents par le Département de la Défense américaine. Plus qu’une conférence de presse, cet événement sera un rassemblement d’experts qui permettra de coordonner de manière cohérente les récents résultats de recherche en discours scientifiques et de faire progresser notre compréhension des OVNIs/PANs. C’est donc une conférence de presse d’une importance capitale pour l’OVNIologie qui va se dérouler le 21 août et qu’il faudra donc scruter avec la plus grande attention.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2020-06-30T23:16:14+02:0030 juin 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser