fbpx

CORONAVIRUS : l’Inde met en avant l’homéopathie et les médecines traditionnelles

1erfévrier 2020 — Le gouvernement indien a publié mercredi des conseils basés sur la médecine ayurvédique, les médecines traditionnelles et l’homéopathie pour combattre le nouveau coronavirus, au moment où les chercheurs sont lancés dans une course contre la montre pour mettre au point un vaccin contre la maladie qui a fait plus de 130 morts en Chine.

Le ministère chargé de la promotion des médecines traditionnelles et des médecines douces (AYUSH: Ayurveda, Yoga et Naturopathie, médecine Unani, Siddha, Sowa Rigpa et Homéopathie) a ainsi donné une liste d’huiles à base de plantes à appliquer sur la peau en onctions pour soulager les symptômes.

Il suggère également la prise d’Arsenicum album-30, un remède homéopathique, pour mieux lutter contre la contagion.

Les prises pourront être poursuivies après un mois de traitement en suivant le même protocole en cas de persistance des infections par le coronavirus, a ajouté le ministère, donnant également des conseils d’hygiène pour prévenir la diffusion du virus.

De son côté, le dalaï lama, en exil à Dharamsala en Inde, a conseillé sur Facebook à ses lecteurs préoccupés par le virus de psalmodier un mantra qui pourrait apporter une « aide » pour faire face à la situation.

L’Inde affirme disposer de savoirs et de remèdes traditionnels susceptibles de soigner tous les maux, du cancer au simple coup de froid.

Au cours des dernières années, le gouvernement indien a lancé une campagne de promotion des médecines traditionnelles, qui représentent aussi un marché de plusieurs milliards de dollars.

Le Premier ministre Narendra Modi, un pratiquant de yoga, a déclaré qu’il souhaitait voir le monde faire de l’ayurveda « un mode de vie ».

Le ministère a précisé que les traitements homéopathiques sont les principaux remèdes utilisés par 10 % de la population indienne, qui compte 1,3 milliard d’habitants avec une espérance de vie moyenne de 68,5 ans.

La médecine Unani est issue de médecines traditionnelles originaires d’Egypte, de Syrie, d’Irak, d’Iran, de Chine et d’autres pays du Moyen-Orient, selon le ministère.

Mais le ministère a bien recommandé dans le même temps aux Indiens qui craignent d’avoir été contaminés de « porter un masque et de contacter immédiatement l’hôpital le plus proche ».

Aucun cas de contamination par le nouveau coronavirus n’a été signalé en Inde.

Rédaction btlv.fr (sourceAFP)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2020-02-02T09:43:24+01:001 février 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser