Découvrez gratuitement le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

7 novembre 2019 — Et si l’univers n’était pas plat, c’est ce que suggère une nouvelle étude. Sur la base des données recueillies l’an dernier par le satellite Planck de l’Agence spatiale européenne, des scientifiques auraient découvert, selon leur théorie, que l’Univers est en réalité courbé et fermé, à la manière d’une sphère en expansion.

Imaginez que l’on tire un faisceau de photons en ligne droite, il reviendrait finalement à son point de départ. Alors que ces mêmes faisceaux resteraient parallèles dans le scénario de l’Univers plat.

Et selon une équipe internationale d’astronomes dirigée par Eleonora Di Valentino de l’université de Manchester au Royaume-Uni, leur découverte présente une « crise cosmologique » qui appelle à « repenser radicalement le modèle actuel de concordance cosmologique ».

Selon les chercheurs, la preuve de cette courbure de l’Univers peut se trouver dans la façon dont la gravité courbe la trajectoire de la lumière, un effet prédit par Einstein et appelé lentilles gravitationnelles.

Pas n’importe quelle lumière non plus, mais le fond diffus cosmologique. C’est le rayonnement électromagnétique laissé dans l’espace entre les étoiles et les galaxies, qui remonte à environ 380000 ans après le Big Bang, lorsque les premiers atomes neutres de l’Univers se sont formés.

Alors plat ou courbé, l’Univers n’en finit pas de nous intriguer et de nous émerveiller.

Rédaction btlv.fr (source Nature Astronomy)