fbpx

(CRYPTOZOOLOGIE) Un anglais a passé 30 ans à rechercher le monstre du Loch Ness

21 juillet 2021 – Steve Feltham est passionné par le monstre du Loch Ness depuis son plus jeune âge. Une passion devenue une obsession dès 1991 et surtout un choix de vie. À l’époque, il a 28 ans quand il prend la décision de quitter son emploi, sa petite amie afin de partir à la recherche du célèbre cryptide car c’est sa priorité « pour moi, il s’agira toujours du monstre du Loch Ness avant tout » comme il l’a déclaré. Après avoir vendu sa maison du Dorset, il déménagea près du lac afin de consacrer sa vie à la recherche du monstre légendaire. Devenu au fil du temps, une célébrité locale, Steve Feltham vit désormais dans une camionnette transformée en habitation rudimentaire, mais dans laquelle il se sent bien, car elle correspond à la vie qu’il a choisi de vivre « Je suis un homme libre et je fais exactement ce que j’aime faire ».

RECORD DU MONDE

Vivant de petites sculptures qu’il vend aux touristes, l’homme est fier d’être le détenteur du record du monde de « la plus longue veille continue de chasse au Loch Ness » validée par le Guiness Book. Si on peut avoir du mal à imaginer une telle vie, lui ne regrette absolument pas ses trois décennies passées au Loch Ness à la recherche du monstre, car elles sont en phase avec sa philosophie de vie « si vous ne poursuivez pas vos rêves, la seule personne qui perd, c’est vous ». Même s’il sait que cela ne sera pas facile d’apercevoir quelque chose qui pourrait ressembler au monstre du Loch Ness, il ne désespère pas « Les chances sont minimes pour un homme assis sur une plage avec une paire de jumelles de pouvoir l’observer, mais cela ne me dérange pas… J’aime envisager la possibilité que cela puisse se produire soudainement ». Devant un tel engagement, on ne peut qu’espérer que la créature lui fasse une belle surprise, si bien sûr, elle existe, mais ça, c’est une autre histoire. Si vous souhaitez en savoir davantage sur la cryptozoologie, ses mystères et ses difficultés, nous vous renvoyons sur une émission actuellement en ligne ici

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-22T16:57:07+02:0021 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser