Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

8 juillet 2020 – On pensait que les ossements des grands décapités de la révolution, tels que Robespierre ou Madame du Barry, étaient exhumés dans les catacombes de Paris. Pourtant, il semblerait que l’on ait fait fausse route : ils seraient dans la chapelle Expiatoire, dans le 8e arrondissement de Paris.

Olympe de Gouges serait donc enterrée au 29 rue Pasquier aux côtés des grands de notre histoire et pas dans les catacombes de notre capitale comme on le pensait jusqu’ici. On doit cette découverte à Aymeric Peniguet de Stoutz qui n’est autre que l’administrateur de la chapelle.

500 DÉCAPITÉS DANS LES MURS D’UNE CHAPELLE

Il en était convaincu. Après avoir trié, épluché et disséqué des tonnes d’archives de l’époque, Aymeric Peniguet de Stoutz ne doutait plus : les corps de 500 guillotinés de la Révolution française ne pouvaient être que dans la chapelle. Chapelle qui est elle-même un monument à la mémoire de la famille royale. Ils seraient arrivés là après avoir été déplacés du cimetière de la Madeleine. Il a alors fait appel à l’archéologue Philippe Charlier afin de pouvoir investiguer plus en profondeur sans détériorer les fondations classées de la chapelle.

Les deux hommes ont réussi à faire passer une caméra entre les pierres de murs qu’ils jugeaient étranges dans la chapelle et ont pu constater la présence d’os humains. Les deux hommes précisent : «La chapelle basse renferme quatre ossuaires constitués de caisses de bois vraisemblablement tendues de cuir, remplies d’ossements humains.»

On sait donc avec certitude que des corps ont été enterrés dans la chapelle Expiatoire. Il faudra attendre les fouilles complémentaires prévues pour 2021 pour pouvoir en savoir plus sur l’identité de ses individus.

Rédaction btlv.fr (source Le Parisien)