Plus d’infos sur l’émission : diffusion : 14/12/2017 | « Les Dossiers Inexpliqué » par Joslan F. Keller : “La mort étrange de L’inconnu de Somerton Beach” – L’affaire Taman Shud
(Version Vidéo : cliquez ici)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Mais qui est cet homme sans nom, retrouvé mort le 1er décembre 1948 à 6 h 30 du matin, sur la plage de Somerton dans le sud de l’Australie ? Et que signifie le message codé retrouvé dans l’une de ses poches ? Soixante ans plus tard, le mystère, devenu entretemps la plus grande énigme australienne, demeure irrésolu.

En 1949, sort en France le film « Une si jolie petite plage » d’Yves Allégret, avec pour interprète principal Gérard Philipe. Voilà le titre rêvé pour désigner une bande de sable des antipodes, Somerton Beach, où s’est déroulée une sombre histoire quelques mois plus tôt.

Située à une douzaine de kilomètres du centre d’Adélaïde, la capitale de l’Australie méridionale, Somerton est une petite station balnéaire paisible qui baigne dans l’océan. Le genre d’endroit dont on dit d’ordinaire qu’il ne s’y passe jamais rien… Sauf que, justement, le 1er décembre 1948 vers 6 h 30, un fait inhabituel agite la localité : on a découvert un cadavre sur la plage ! Un banal fait d’hiver, mais au lieu de progresser lentement vers la clé du drame, elle ne cesse de s’enfoncer dans le silence et les contradictions.

Un dossier plein de mystères et rebondissements qui ajoutent une dose supplémentaire d’inexpliqué à cette étrange affaire !

Découvrez les ouvrages de Joslan F. Keller :
– Les dossiers inexpliqués – Affaires authentiques, Surnaturel, Etrange, Insolite (cliquez ici)
–  Les dossiers inexpliqués 2 (cliquez ici)

Découvrez également les autres « dossiers inexpliqués » de Joslan F. Keller en podcast et replay en cliquant ici.

Joslan F. Keller en conférence « Les Rencontres du Mystère et de l’Inexpliqué » en vidéo : cliquez ici.