fbpx

E.T. : La sélection films de Thierry Penin

25 juin 2020 – Amateurs de sensations fortes, d’OVNI et de cinéma, voici des films relatant de phénomènes extra-terrestres :

  • FIRE IN THE SKY (1993)

Film américain de Robert Liberman tiré d’une histoire vraie

Avec D.B Sweeney, Robert Patrick et Craig Sheffer

Dans les années 70, à Snowflake en Arizona(États-Unis) un groupe de bûcherons engagés par le gouvernement voit l’un d’entre eux enlevé par des extra-terrestres.

Après 5 jours de disparition, le séquestré réapparaît. Malgré le choc émotionnel et psychique, les souvenirs vont refaire surface.

  • SIGNES (2002)

Film américain de Night Shyamalan

Avec Mel Gibson, Joaquin Phoenix, Rory Culkin, Abigail Breslin et Cherry Jones

Doylestown, dans le comté de Bucks en Pennsylvanie ; Après que les Hess ont perdu la mère de famille dans un accident de la route, le père, Graham Hess, ayant perdu la foi préfère s’occuper de sa ferme plutôt que de son rôle de pasteur. Un matin, il découvre de gigantesques agroglyphes dans ses cultures.Après une période de questionnements, quelque chose subsiste et se déplace dans leurs champs. Des signes d’une invasion extra-terrestre imminente se font ressentir.

  • DARK SKIES (2013)

Film américain de Scott Charles Stewart

Avec Keri Russell, Josh Hamilton, Dakota Goyo

Des événements viennent troubler la tranquillité de la famille Barrett. S’en suivent des troubles de la mémoire et des pertes de contrôle.Leur petit garçon semblant avoir été «marqué» par des extra-terrestres en vue d’un enlèvement et, ne trouvant aucune aide extérieure, les deux parents tentent de régler cette affaire eux-mêmes.

Thierry Penin (btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SANTÉ) La misophonie la maladie qui n’aime pas le bruit !

16 janvier 2021 —  Bruits de mastication, d’une craie sur un tableau, ou simplement d’un crayon tombé par terre… tout ça vous agace au plus haut point ? Vous êtes peut-être misophone. Gros plan sur cette maladie qui déteste le bruit.

Franchement, être agacé par un bruit de mastication le matin au petit déjeuner, quoi de plus normal ? En revanche, si le moindre mâchonnement de chewing-gum, reniflement ou léger bruit de pas ou même brossage de dents éveille en vous l’irrépressible envie de tuer quelqu’un, vous êtes peut-être misophone.

La misophonie, où littéralement « haine du son », est un trouble neuropsychique rarement diagnostiqué mais commun, caractérisé par des états psychiques forts désagréables (colère, haine, anxiété, rage, dégout) déclenchés par des sons spécifiques. L’intensité des sons, qui peut être élevée ou faible, peut provoquer des émotions négatives et particulièrement intenses. Elle apparaît à un très jeune âge, durant l’enfance, ou pendant l’adolescence, et s’aggrave avec l’âge de 8 ou 9 ans.

« VULNÉRABLE À CHAQUE INSTANT »

Les personnes touchée par ce dysfonctionnement du cerveau expliquent vivre un calvaire au quotidien. Que pour eux, les bruits ne sont pas seulement dérangeant, mais ils sont insupportables.

« Être misophone, c’est se sentir vulnérable à chaque instant, explique une personne atteinte par la maladie au site Planet. Il n’y a pas un jour où je ne pense pas aux stratégies d’évitement que je pourrais mettre en place pour améliorer mon quotidien. Je suis obligée de porter des boule-quies au travail, lors d’un dîner entre amis, ou encore au cinéma. Cela veut dire garder les cheveux détachés, même lorsqu’il fait très chaud, pour que cela ne se voit pas. Beaucoup de personnes ont conscience que les bruits me dérangent, mais elles ignorent à quel point. »

La misophonie, qui se distingue de la phonophobie (la crainte d’avoir à écouter un bruit, de peur qu’il ne soit insupportable) et de l’hyperacousie (une hypersensibilité de l’ouïe : celle-ci peut entraîner de fortes douleurs après n’importe quel type de bruit), ne possède pas encore de traitement médical. Des pistes sont explorées, mais le casque anti-bruit ou avec de la musique dans les oreilles reste aujourd’hui le meilleur remède.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

2020-07-02T11:26:42+02:0025 juin 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser