fbpx

(ENVIRONNEMENT) 2020 fait partie des trois années les plus chaudes

3 décembre 2020 – D’après l’Organisation Météorologique Mondiale, 2020 ferait partie des trois années les chaudes jamais enregistrées.

2011-2020 : LA DÉCENNIE LA PLUS CHAUDE

Depuis quelques mois, entre janvier et octobre, la température globale est 1,2°C au-dessus de l’ère préindustrielle (1850-1900). Les premiers relevés de températures modernes sont effectués depuis 1850. Les scientifiques et météorologues du monde entier ont pu observer une nette accélération ces six dernières années.

L’OMM, qui dépend des Nations Unies, a publié ce mercredi 2 décembre un rapport provisoire. Les résultats finaux seront visibles dès mars 2021. Pour l’instant, après 2016 et devant 2019, les données collectées actuelles mettent en deuxième position 2020.

Petteri Taalas, le Secrétaire Général de l’OMM, a tenu à nous alerter, « 2020 est en passe de devenir l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées sur le globe », et a rajouté, « il y a une chance sur cinq pour que celle-ci dépasse temporairement 1,5°C d’ici 2024, ce qui nous rappelle que cette année marque le 5e anniversaire des Accords de Paris sur le climat. Nous devons faire plus d’efforts ».

Ces accords de Paris doivent contenir et éviter d’ici 2100, un changement climatique dangereux en limitant le réchauffement de la planète en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels mais aussi limiter la hausse des températures à 1,5°C.

DES CONSÉQUENCES POUR LA PLANÈTE

Malgré la crise du Covid 19 et le confinement depuis quelques mois, les émissions de gaz à effet de serre ont continué à augmenter.

Une des préoccupations les plus importantes est la hausse de la chaleur des océans, ils n’ont jamais été aussi chauds. Un record a été atteint, 80% des océans ont été exposés au moins une fois dans l’année à une vague de chaleur océanique. Un phénomène à éviter car les conséquences seront très lourdes pour la Terre, les écosystèmes marins souffrent déjà de l’acidification des eaux.

Le réchauffement climatique va continuer et va engranger encore plus de dégâts, des canicules, des feux de forêts ou encore des inondations toujours plus fortes, d’après le rapport de l’OMM.

Morgane Nenert (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-03T16:34:14+01:003 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser