fbpx

(ENVIRONNEMENT) Crowdfarming, du producteur au consommateur en direct

20 novembre 2020 — De nouvelles innovations environnementales voient de plus en plus le jour.  La start-up crowfarming incite la population à obtenir des produits de qualité sans intermédiaire, pour financer justement les producteurs.

QU’EST-CE QUE LE CROWDFARMING ?

Le crowdfarming est un système d’adoption qui est né d’une idée de deux jeunes espagnols à Naranjas del Carmen il y a deux ans et demi. Ils ont repris le verger abandonné de leur grand- père. Ils replantent de nouveaux arbres en demandant à des amis s’ils pouvaient les aider en parrainant leur nouveau projet. Leur objectif principal est de mettre en relation des petits producteurs et des acheteurs, sans intermédiaire pour favoriser une livraison directe jusqu’au domicile du consommateur. Les livraisons peuvent se faire partout en Europe (une centaine de fermiers dans 33 pays différents).

Vous pouvez adopter un arbre, un animal, une parcelle de potager, une ruche… Ces adoptions permettent de financer les cultures et élevages raisonnés. Chaque personne qui adopte est propriétaire de son arbre. La plateforme gère le transport et la logistique. Il se paye en prenant une commission sur les adoptions. La liste des producteurs qui ont rejoints Crowdfarming est longue : satisfaction maximum et grand choix pour faire son marché !

DE MULTIPLES AVANTAGES

Le producteur est rémunéré plus justement et surtout directement. Il peut produire en fonction de la demande de la consommation du moment. Car, dans la société actuelle, la plupart des producteurs ne peuvent pas prévoir en avance quelle sera la demande et ils n’ont aucune garantie de vendre toute leur récolte. Cela leur permet d’avoir une meilleure visibilité sur leurs futures ventes donc de connaitre le montant de leur vente et une meilleure rémunération. Ils fixent le prix de vente de leur récolte avant de commencer à produire. La motivation des producteurs est donc de faire de la qualité et non produire en grande quantité, ce qui évite la surproduction.

Le Farmer pourra s’engager à récolter son produit au meilleur moment lorsque la récolte est prête, déclencher la livraison et nous faire parvenir nos produits frais prêt à être consommer.

Les clients peuvent donner leur avis directement sur la plateforme ce qui permet à l’agriculteur par exemple de réagir rapidement pour améliorer ce qu’il ne va pas. Le client a le pouvoir d’influencer en donnant son avis sur le produit final. Grâce à un retour d’information direct et transparent, les producteurs peuvent modifier et améliorer leur façon de travailler ou changer leurs habitudes pour produire de manière plus éthique.

Le consommateur connait la provenance des produits achetés donc une meilleur transparence et traçabilité. Il pourra même aller voir l’arbre adopté ou la brebis… Les relations personnelles entre les clients et les producteurs se renforcent. Chaque Farmer pourra discuter avec l’acheteur.

Si un problème survenait sur la récolte ou autre, l’équipe de CrowdFarming rembourserait l’argent de l’adoption.

CULTIVONS NOTRE TERRE

A l’heure actuelle, avoir la possibilité de choisir nos produits est très important, nous avons l’impression de mieux gérer ce que nous mangeons. Acheter des produits directement au producteur est l’acte quotidien le plus puissant et à la portée de tous pour obtenir un impact social et environnemental positif.

Le système de simplifier la chaine d’approvisionnement alimentaire est une véritable révolution. Nous devons cultiver la Terre, pour les générations actuelles et celles à venir, de façon responsable.

Morgane Nenert (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SANTÉ) La misophonie la maladie qui n’aime pas le bruit !

16 janvier 2021 —  Bruits de mastication, d’une craie sur un tableau, ou simplement d’un crayon tombé par terre… tout ça vous agace au plus haut point ? Vous êtes peut-être misophone. Gros plan sur cette maladie qui déteste le bruit.

Franchement, être agacé par un bruit de mastication le matin au petit déjeuner, quoi de plus normal ? En revanche, si le moindre mâchonnement de chewing-gum, reniflement ou léger bruit de pas ou même brossage de dents éveille en vous l’irrépressible envie de tuer quelqu’un, vous êtes peut-être misophone.

La misophonie, où littéralement « haine du son », est un trouble neuropsychique rarement diagnostiqué mais commun, caractérisé par des états psychiques forts désagréables (colère, haine, anxiété, rage, dégout) déclenchés par des sons spécifiques. L’intensité des sons, qui peut être élevée ou faible, peut provoquer des émotions négatives et particulièrement intenses. Elle apparaît à un très jeune âge, durant l’enfance, ou pendant l’adolescence, et s’aggrave avec l’âge de 8 ou 9 ans.

« VULNÉRABLE À CHAQUE INSTANT »

Les personnes touchée par ce dysfonctionnement du cerveau expliquent vivre un calvaire au quotidien. Que pour eux, les bruits ne sont pas seulement dérangeant, mais ils sont insupportables.

« Être misophone, c’est se sentir vulnérable à chaque instant, explique une personne atteinte par la maladie au site Planet. Il n’y a pas un jour où je ne pense pas aux stratégies d’évitement que je pourrais mettre en place pour améliorer mon quotidien. Je suis obligée de porter des boule-quies au travail, lors d’un dîner entre amis, ou encore au cinéma. Cela veut dire garder les cheveux détachés, même lorsqu’il fait très chaud, pour que cela ne se voit pas. Beaucoup de personnes ont conscience que les bruits me dérangent, mais elles ignorent à quel point. »

La misophonie, qui se distingue de la phonophobie (la crainte d’avoir à écouter un bruit, de peur qu’il ne soit insupportable) et de l’hyperacousie (une hypersensibilité de l’ouïe : celle-ci peut entraîner de fortes douleurs après n’importe quel type de bruit), ne possède pas encore de traitement médical. Des pistes sont explorées, mais le casque anti-bruit ou avec de la musique dans les oreilles reste aujourd’hui le meilleur remède.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

2020-11-20T17:23:28+01:0020 novembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser