fbpx

(ENVIRONNEMENT) Crowdfarming, du producteur au consommateur en direct

20 novembre 2020 — De nouvelles innovations environnementales voient de plus en plus le jour.  La start-up crowfarming incite la population à obtenir des produits de qualité sans intermédiaire, pour financer justement les producteurs.

QU’EST-CE QUE LE CROWDFARMING ?

Le crowdfarming est un système d’adoption qui est né d’une idée de deux jeunes espagnols à Naranjas del Carmen il y a deux ans et demi. Ils ont repris le verger abandonné de leur grand- père. Ils replantent de nouveaux arbres en demandant à des amis s’ils pouvaient les aider en parrainant leur nouveau projet. Leur objectif principal est de mettre en relation des petits producteurs et des acheteurs, sans intermédiaire pour favoriser une livraison directe jusqu’au domicile du consommateur. Les livraisons peuvent se faire partout en Europe (une centaine de fermiers dans 33 pays différents).

Vous pouvez adopter un arbre, un animal, une parcelle de potager, une ruche… Ces adoptions permettent de financer les cultures et élevages raisonnés. Chaque personne qui adopte est propriétaire de son arbre. La plateforme gère le transport et la logistique. Il se paye en prenant une commission sur les adoptions. La liste des producteurs qui ont rejoints Crowdfarming est longue : satisfaction maximum et grand choix pour faire son marché !

DE MULTIPLES AVANTAGES

Le producteur est rémunéré plus justement et surtout directement. Il peut produire en fonction de la demande de la consommation du moment. Car, dans la société actuelle, la plupart des producteurs ne peuvent pas prévoir en avance quelle sera la demande et ils n’ont aucune garantie de vendre toute leur récolte. Cela leur permet d’avoir une meilleure visibilité sur leurs futures ventes donc de connaitre le montant de leur vente et une meilleure rémunération. Ils fixent le prix de vente de leur récolte avant de commencer à produire. La motivation des producteurs est donc de faire de la qualité et non produire en grande quantité, ce qui évite la surproduction.

Le Farmer pourra s’engager à récolter son produit au meilleur moment lorsque la récolte est prête, déclencher la livraison et nous faire parvenir nos produits frais prêt à être consommer.

Les clients peuvent donner leur avis directement sur la plateforme ce qui permet à l’agriculteur par exemple de réagir rapidement pour améliorer ce qu’il ne va pas. Le client a le pouvoir d’influencer en donnant son avis sur le produit final. Grâce à un retour d’information direct et transparent, les producteurs peuvent modifier et améliorer leur façon de travailler ou changer leurs habitudes pour produire de manière plus éthique.

Le consommateur connait la provenance des produits achetés donc une meilleur transparence et traçabilité. Il pourra même aller voir l’arbre adopté ou la brebis… Les relations personnelles entre les clients et les producteurs se renforcent. Chaque Farmer pourra discuter avec l’acheteur.

Si un problème survenait sur la récolte ou autre, l’équipe de CrowdFarming rembourserait l’argent de l’adoption.

CULTIVONS NOTRE TERRE

A l’heure actuelle, avoir la possibilité de choisir nos produits est très important, nous avons l’impression de mieux gérer ce que nous mangeons. Acheter des produits directement au producteur est l’acte quotidien le plus puissant et à la portée de tous pour obtenir un impact social et environnemental positif.

Le système de simplifier la chaine d’approvisionnement alimentaire est une véritable révolution. Nous devons cultiver la Terre, pour les générations actuelles et celles à venir, de façon responsable.

Morgane Nenert (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2020-11-20T17:23:28+01:0020 novembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser