Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

1er juillet 2020 – Ne l’oublions jamais : la lumière, c’est la vie et ce ne sont pas les dinosaures disparus qui diront le contraire. Une lumière due à notre étoile, le soleil. Pour bien comprendre son activité, la NASA vient de publier une vidéo dans laquelle on peut suivre son cycle sur 10 ans. Une vidéo que l’on doit à l’Observatoire de la dynamique solaire (SDO). Dès le 11 février 2011, et jour après jour sans interruption, son télescope étudie, filme et analyse le soleil. Une mission dont le but est d’en apprendre davantage sur son champ magnétique. En 10 ans, les scientifiques ont pu ainsi recueillir plus de 425 millions d’images haute résolution du Soleil.

UNE VIDÉO DE 1 h POUR 10 ANS D’ACTIVITÉ

Les chercheurs épaulés par des astronomes ont voulu compiler toutes les images prises durant 10 ans afin de proposer un time-laps montrant l’activité solaire au cours de cette période. Pour bien comprendre la vidéo, il est important de savoir que 1 seconde représente un jour dans la vie de notre étoile. Une activité solaire qui va augmenter dès 2014 et que l’on peut constater grâce à la hausse des éruptions solaires et de la multitude de tâches repérées en surface. Tout ceci étant le résultat d’une accélération du champ des particules pour atteindre des niveaux d’énergie considérables.

Heureusement depuis 2016 on peut observer un ralentissement de ces phénomènes et le soleil semble bien plus calme. Si tout cela paraît anecdotique pour nous qui sommes sur Terre, ces travaux sont importants, car ils vont nous permettre de mieux comprendre la météo spatiale…

S’il y a quelques semaines, la sonde Solar Parker, est allée se frotter au soleil tout en restant à 18 millions de kilomètres de sa surface, la NASA annonce déjà qu’après avoir rejoint Vénus, la sonde reviendra aux portes de notre étoile et cette fois à moins de 6 millions de kilomètres de sa surface.

Bob Bellanca (source NASA)