fbpx

(ESPACE) 180 jours pour connaître la vérité sur le phénomène OVNI ?

30 décembre 2020 — Dimanche dernier le président Trump a signé le projet de loi de financement gouvernemental de 2,3 billions de dollars appelé COVID-19. Une disposition de ce texte prévoit que le Pentagone et les agences de renseignements ont 180 jours pour communiquer leurs connaissances du dossier  OVNI.

La disposition n’a pas été incluse dans le texte de loi de 5 593 pages, mais comme un commentaire joint à la loi annuelle sur l’autorisation du renseignement, qui a été intégrée dans le projet de loi.

Le Comité sénatorial du renseignement, présidé par le sénateur Marco Rubio, a commandé  au directeur du renseignement, en coopération avec le secrétaire à la Défense et les chefs des autres agences, de faire un rapport dans les 180 jours suivant la date de promulgation de la loi, afin de le présenter aux commissions du renseignement et des forces armées du Congrès sur les phénomènes aériens non identifiés.

Le rapport doit porter sur les objets volants non identifiés et doit inclure une analyse la plus détaillée possible sur :

  1. l’intelligence géospatiale
  2. le renseignement électronique
  3. les témoignages humains
  4. les réceptions radio

Le Pentagone et les responsables législatifs ont confirmé mardi lors de la publication de l’article du journal The Debrief, que les services concernés travaillent déjà sur ce dossier OVNI.

Le porte-parole du sénateur Rubio, qui œuvre pour plus de transparence sur les OVNIS, n’a pas voulu répondre aux multiples demandes d’interview du New York Post.

 

Interview de Steven Greenstreet du New York  Post avec Nick Pope, ancien directeur du« bureau OVNI »du ministère britannique de la Défense

LES VIDEOS DE L’US NAVY TOUJOURS EN QUESTION

Ce complément d’information demandé fait suite à la publication par le Pentagone en avril de trois vidéos de la marine montrant des objets volants non identifiés.

Chris Mellon, ancien sous-secrétaire adjoint à la défense pour le renseignement, a confirmé  à The Debrief, qu’un rapport non classifié concernant toutes les sources relatives aux phénomène vont être rendues publiques. C’est un grand pas sur la révélation car pour la première fois les deux chambres du Congrès se sont mises d’accord.

VERS UNE RÉVÉLATION DU PHÉNOMÈNE OVNI ?

En supposant que le pouvoir exécutif réponde à cette  demande, les américains disposeront enfin d’une base objective pour évaluer la validité de la question et ses implications pour la sécurité nationale. C’est une opportunité extraordinaire et attendue depuis longtemps.

Mellon a ajouté : « J’espère que la nouvelle administration exécutera rigoureusement ses prérogatives, parce que les préoccupations du public et de nombreux militaires américains ont été ignorées par la bureaucratie de la sécurité nationale pendant trop longtemps.

NICK POPE SALUE CETTE DÉCISION

Nick Pope, qui dirigeait le bureau OVNIS du ministère britannique de la Défense, a déclaré au Post : « Je salue cette décision, qui montre à quel point le phénomène est pris au sérieux dans la communauté du renseignement».

Pour Pope des questions subsistent sur ce que le rapport dira et dans quelle mesure il pourra être rendu public, étant donné de la nature classifiée de certains documents, mais c’est un pas dans la bonne direction.

Pour le moment Le ministère de la Défense n’a pas voulu faire de commentaire.

Vous pouvez retrouver de nombreuses émissions sur btv.fr notamment « OVNIs, une affaire d’états » avec Dominique Filhol, Nico Augusto et Pascal Fechner. (réservée aux abonnés)

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Cet astéroïde vaut 7 Millions de fois l’économie sur Terre !

23 janvier 2021 – Situé entre Mars et Jupiter, cet astéroïde, entièrement composé de métaux, présente des caractéristiques hors du commun…

L’astéroïde « Psyche 16 » est multi-trillionaire ; sa valeur est en effet estimée à environ 630 Trillions d’Euros.

Une belle somme, mais pourtant, ce n’est pas la raison pour laquelle la NASA y enverra un orbiteur, en 2022. Parce qu’en plus d’être plein de richesses, l’astéroïde pourrait aussi nous en apprendre beaucoup sur la façon dont se serait formé notre système solaire…

UN NOYAU SEMBLABLE A CELUI DE LA TERRE

Même à long terme, l’étude de Psyche 16 n’a aucun but mercantile. En revanche, il donnera aux chercheurs l’opportunité d’observer la Terre…

Plus exactement, ce qui se rapproche le plus du noyau de notre planète. Il s’agira de réaliser sur cet astéroïde, ce qu’il est impossible de réaliser sur Terre, puisqu’il faudrait en effet creuser jusqu’à 3 000 kilomètres de profondeur, afin d’observer le noyau terrestre, ce qui est impossible. Etudier Psyche 16, permettra à la NASA de mieux comprendre le fonctionnement de notre cœur terrestre.

Les scientifiques tenteront par exemple, de déterminer pourquoi le magnétisme des pôles finit par s’inverser au fil du temps.

UN ASTÉROÏDE VRAIMENT UNIQUE

L’astéroïde fut découvert en 1852 par Annibale De Gasparis. L’astronome italien n’imaginait alors pas qu’il venait de repérer une telle rareté, dans sa lunette d’observation.

Lors de leurs formations, les astéroïdes agrègent les éléments lourds d’étoiles ayant explosés, parce qu’en fin de vie, au cours des précédents milliards d’années. C’est d’ailleurs de cette façon que sont nés des métaux comme l’or, l’arent ou le platine, et même des éléments vitaux à notre survie, tel que l’oxygène.

Ce qui rend Psyche 16 si spécial, c’est que là ou les astéroïdes sont habituellement constitués d’amas de roches ou de glace, ce dernier est surtout composé de fer, de nickel et certainement d’or. A l’échelle du cours actuel de tous ces métaux, cela représenterait une valeur astronomique, équivalente à 7 Millions de PIB mondiaux (le PIB mondial représentait 84 798 Milliards de dollars, en 2019).

Il aura fallu attendre le lancement du télescope Hubble, en 2014, pour se rendre compte des particularités de cet astéroïde géant.

Mais l’observation de Psyche 16 n’en est qu’à ses balbutiements. En effet, la « mission Psyche », ne décollera qu’en août 2022, avec, nous l’espérons, son lot de découvertes surprenantes.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-01-04T15:42:13+01:001 janvier 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser