fbpx

(ESPACE) 3 cosmologistes auraient découvert la forme de l’Univers

30 décembre 2020 – Quelle forme a l’Univers ? Qu’y-a-t-il tout au bout ? Encore des galaxies à l’infini ou le néant ? Les données du télescope Planck nous apportent une réponse :  l’Univers serait sphérique et fini. Bon nombre de spécialistes ne croient pas à cet Univers sphérique car les mesures d’autres appareils ne signalent aucune courbure. La cosmologiste Eleonora Di Valentino qui, avec 2 de ses collègues, annonce ce bouleversement dans les sphères scientifiques confirme : « les données du télescope spatial Planck apparaissent comme fondamentalement en désaccord avec toutes les autres. Cela conduit à une véritable crise pour la cosmologie ». En réalité, l’Univers semblerait être une hypersphère : une surface en 3D recourbée au sein d’un espace en 4D qui aurait une limite. C’est comme si en avançant tout droit, on rejoignait à un moment, l’endroit où l’on avait démarré, à l’image d’un avion qui fait le tour de la Terre et qui repasse par son point de départ. Cette hypothèse a été émise suite à l’observation du « cliché » du fond diffus cosmologique offert par le télescope Planck entre 2009 et 2013.

Le fond diffus cosmologique © NASA/JPL-CALTECH/UNIV. OF ARIZONA – ICRAR

Selon le trio de cosmologistes, les dernières analyses qui remontent à juillet 2018, montrent que l’Univers aurait « une courbure positive de 4 % ». Même si le diamètre de l’Univers est encore à préciser, ce dernier se tordrait en forme de sphère. D’ailleurs, la théorie de la relativité exige qu’au-delà de 5,6 atomes par mètre cube, le tissu de l’Univers se torde sous forme d’une sphère.

L’ Univers sphérique © NASA/JPL-CALTECH/UNIV. OF ARIZONA – ICRAR

Sur l’image analysée, les calculs des 3 cosmologistes donnent une densité correspondant à 6 atomes d’hydrogène par mètre cube. Cette annonce bouscule beaucoup d’hypothèses, notamment, celle de l’inflation qui mettait en évidence l’expansion de l’Univers particulièrement exceptionnelle juste après le big bang. Cependant, la différence entre les observations précédentes et cette nouvelle vision est trop importante pour qu’elle soit due à un artefact. Il va donc falloir patienter, pour que de nouvelles mesures confirment ou infirment cette déclaration cosmique.

En attendant, vous pouvez lire l’article « Un satellite passe l’Univers aux rayons » et découvrir les secrets de l’Univers, dans l’émission de l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet : Espace, Univers et trous-noirs. En vous souhaitant un bon voyage interstellaire,

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Des internautes découvrent un message secret dans le parachute du rover « Perseverance »

24 février 2021 – Des détectives du web affirment avoir réussi à décoder un message secret, caché dans les motifs du parachute qui a aidé le rover « Perseverance », de la NASA à atterrir en toute sécurité sur Mars.

Les utilisateurs des réseaux sociaux Reddit et Twitter ont remarqué que le motif rouge et blanc sur le parachute avait l’air d’avoir été ajouté délibérément. Certains internautes ont alors émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un code secret. Un code se servant de l’écriture informatique binaire. Afin de vérifier cela, ils ont choisi d’interpréter le sens du motif, en remplaçant ses parties rouges par le chiffre 1, le blanc représentant le zéro.

Photo de l’intérieur du parachute, prise par le rover Perseverance. ©NASA

UNE PHRASE SIGNÉE THEODORE ROOSEVELT

A partir de photos prises à l’intérieur du parachute, les internautes affirment que l’expression « osez des choses grandioses » (« dare mighty things ») utilisée comme devise par le centre de recherches spatiale de la NASA : le « Jet Propulsion Laboratory » ; a été codée sur l en utilisant un motif représentant des lettres sous forme de code informatique binaire.

Cette phrase est extraite d’un discours prononcé par le président américain Theodore Roosevelt, en 1899 dans lequel il affirme qu’«il vaut mieux oser des choses grandioses, remporter des triomphes glorieux, plutôt que de se ranger parmi ces pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni victoire ni défaite. »

Chacun des anneaux concentriques du motif du parachute représentent un des mots du message secret. Les zéros et les uns doivent être divisés en morceaux de 10 caractères, auxquelles il faut rajouter 64, afin d’obtenir le code ASCII (norme informatique de codage de caractères), de chaque caractère.

Par exemple, sept bandes blanches, une bande rouge et deux autres bandes blanches représentent 0000000100, le code binaire binaire pour le chiffre. En ajoutant, 64 à ce résultat, cela donne 68, le code ASCII correspondant à la lettre D, en majuscules.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-30T13:35:04+01:0030 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser