fbpx
x

(ESPACE) Actuellement une nova est visible la nuit à l’oeil nu

11 août 2021 – La nova RS Ophiuchi qui est située dans la constellation du Serpentaire est entrée en éruption ce qui lui donne un regain de luminosité ce qui la rend visible à l’œil nu. Un événement peu fréquent qui ne s’était pas produit depuis 15 ans et qui fascine les astronomes.

RS Ophiuchi est une nova récurrente située dans la constellation d’Ophiuchus qui est située à environ 4.500 années-lumière. Cette nova d’une magnitude apparente de 12,5, connaît depuis le 8 août un accroissement de luminosité augmentant sa magnitude à 4,8 et la rendant ainsi observable à l’œil nu. Les événements de ce type sont évidemment très attendus par les astronomes d’autant que la dernière fois que cette nova avait été visible à l’œil nu, c’était en 2006. En fait, ce qui a rendu cet objet céleste visible, c’est une explosion thermonucléaire à la surface qui a multiplié par cent sa luminosité et aussi un gain de 8 degrés de magnitude. RS Ophiuchi fait partie d’un système d’étoiles nova récurrent, ce qui signifie qu’elle a des explosions régulières tous les 15 ans environ. Cependant, cette luminosité est temporaire, car elle a déjà atteint son pic luminosité et va peu à peu se réduire jusqu’à atteindre de nouveau sa magnitude habituelle de 12,5.

UN SPECTACLE OBSERVABLE MAIS PAS POUR LONGTEMPS

Le déclin de la luminosité de RS Ophiuchi durera un mois, l’étoile perdant 0,1 degré de magnitude par jour pendant 40 jours. En théorie, elle devrait encore être visible à l’œil nu durant quelques jours. Pour être précis, se situe à proximité de Ο Serpentis, dans le Serpentaire. Son ascension droite est de 17 h 50 m 13.17 s et sa déclinaison de -06° 42′ 28.6″. RS Ophiuchi s’est éclaircie cette semaine, mais peut dès maintenant commencer à s’estomper. C’est donc toujours possible de la voir à l’œil nu mais ça ne durera pas. La constellation Ophiuchus est actuellement dans le sud après le coucher du soleil. Il se trouve au-dessus de la constellation plus connue du Sagittaire et de son astérisme Théière familier, qui est plus proche de l’horizon. Si vous regardez au-dessus du bec de la théière et traversez la bande nuageuse de la Voie lactée, vous arriverez à la région du ciel où se trouve RS Ophiuchi. Quoi qu’il en soit, pour les astronomes, c’est un spectacle qui vaut le détour.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ROBOT) Des fourmis imprimées en 3D s’unissent pour contourner les obstacles

27 octobre 2021 – Des scientifiques de l’Université de Notre-Dame ont voulu reproduire l’union des fourmis lorsqu’elles sont face à un obstacle. Ils y sont parvenus.

Yasemin Ozkan-Aydin est professeur. Elle a observé que les robots à quatre pattes présentaient des avantages par rapport aux robots à roues. Mais le problème c’est que certains gouffres ou des terrains trop raides sont infranchissables. Face à ce constat, elle a créé avec ses collègues des petits robots imprimés en 3D qui peuvent travailler ensemble.

Les robots mesurent 15 à 20cm de long. Ils ont un microprocesseur, un capteur de lumière frontal, des capteurs magnétiques à chaque extrémité et une batterie au lithium-polymère.

Lorsqu’un de ces robots est en difficulté, il envoie un signal sans fil à ses congénères qui l’aident. Ensemble, ils peuvent former un pont. 

Yasemin Ozkan-Aydin améliore encore ce système déjà bien abouti. Mais quelles seraient les applications des robots-fourmis ? On peut les envisager dans l’exploration spatiale ou encore l’étude des insectes.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-11T17:41:58+02:0011 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser