fbpx
x

(ESPACE) Blue Origin poursuit en justice la NASA pour avoir choisi l’alunisseur de Space X

17 août 2021 – La société spatiale de Jeff Bezos a annoncé lundi 16 août avoir porté plainte contre la NASA devant la Cour des réclamations fédérales des Etats-Unis. Jeff Bezos reproche à la NASA d’avoir choisi SpaceX pour construire son prochain module d’alunissage.

Blue Origin n’accepte clairement pas la décision de la NASA de choisir SpaceX pour construire son prochain module d’alunissage. En effet, la NASA a attribué à la société d’Elon Musk le projet de construction du système d’alunissage habité (HLS), pour 2,9 milliards de dollars. Une décision vivement contestée par Blue Origin qui a dénoncé une tentative illégitime de la NASA. Si l’on en croit le porte-parole de Blue Origin, la NASA a été impartiale dans ses choix comme il l’a souligné dans une de ses déclarations au nom de SpaceX “Nous croyons fermement qu’il faut remédier aux problèmes identifiés dans cette acquisition pour rétablir l’impartialité, créer de la compétition et assurer un retour sûr de l’Amérique sur la Lune”. Blue Origin remet donc en cause les décisions de la NASA, ce qui n’est pas une première.

UN PROCESSUS QUI SE RÉPÈTE

Ce n’est pas la première fois qu’une plainte est portée contre la NASA. Déjà en avril, des concurrents de Space X, incluant Blue Origin, avaient déposé une première plainte devant l’organisme du Congrès chargé du contrôle des comptes publics (GAO). Au motif que selon eux, leur processus d’évaluation était inéquitable et que la NASA aurait dû désigner non pas un, mais plusieurs vainqueurs. Une plainte qui avait été rejetée par la GAO au motif que la NASA avait totalement le droit de sélectionner une seule entreprise pour ce contrat et que rien ne l’obligeait à en choisir plusieurs. Une décision qui évidemment n’a pas été acceptée par Blue Origin qui continue sa bataille juridique contre la NASA. De son côté, la NASA n’a en aucun cas renoncé à ses projets notamment celui d’envoyer des astronautes sur la lune en 2024. 

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-17T17:32:21+02:0017 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser