fbpx

(ESPACE) Des échantillons d’astéroïde sont bien arrivés après avoir parcouru des millions de kilomètres

26 novembre 2020 – La capsule qui contient les échantillons est bien arrivé samedi à 18 heures 30 (heure de Paris) dans la région de Woomera, au sud de l’Australie. Une boule de feu ressemblant à une étoile filante a traversé le ciel australien ; un commentateur de l’agence spatiale japonaise (JAXA) a déclaré : « elle est enfin de retour après six années ». Hayabusa-2 a réussi une de ces missions en collectant une centaine de milligrammes de particules recueillies sur l’astéroïde Ryugu. Le vaisseau japonais, de la taille d’un réfrigérateur avait été lancé le 3 décembre 2014. Des échantillons précieux avaient été collectés sur l’astéroïde (162173) Ryugu, un objet de type C (carboné).

Récupération des premiers échantillons largués par Hayabusa 2 à Woomera / Crédit JAXA/AP

UN ASTÉROÏDE DE 1 KILOMÈTRE DE DIAMÈTRE

Ryugu avait été découvert en 1999. Il navigue dans le système solaire à une distance aussi éloignée que l’orbite de Mars. Ryugu a une forme de toupie. Il a un épais bourrelet vers son équateur, où l’astéroïde atteint presque 1 kilomètre de diamètre. Parsemé d’un grand nombre de rochers, il est composé de chondrites carbonées, d’après les images capturées par la caméra de MASCOT, l’atterrisseur. Après la visite de courtoisie d’Hayabusa-2, la sonde a pu larguer le week-end dernier ce que Ryugu lui avait offert, lors du rendez-vous à 300 millions de kilomètres.

La capsule s’est posé dans le désert sud australien, après avoir a pu être repérée grâce au signal émis par ses balises. Les échantillons récupérés seront partagés entre l’agence d’exploration spatiale japonaise (JAXA) et la NASA mais aussi par des organisations internationales. Grâce à ces échantillons, les heureux chercheurs pensent pouvoir fournir des indices sur la naissance du système solaire il y a 4,6 milliards d’années.

D’AUTRES MISSIONS DANS L’ESPACE

(© JAXA)

La mission de Hayabusa-2 n’est pas encore terminée et sera prolongée de plus de 10 ans. Elle effectuera une série d’orbites autour du soleil pendant environ six ans pour enregistrer des données sur la poussière dans l’espace interplanétaire et observer des exoplanètes. La sonde s’approchera ensuite de sa première cible en juillet 2026. Tout en restant à une certaine distance de l’astéroïde 2001 CC21, les scientifiques espèrent néanmoins qu’elle pourra le photographier « en passant à grande vitesse ». Hayabusa-2 se dirigera ensuite vers sa cible principale, 1998 KY26, un astéroïde sphérique d’un diamètre de seulement 30 mètres. Lorsque la sonde l’atteindra en juillet 2031, elle sera à environ 300 millions de kilomètres de la Terre. Cette cible pose d’importants défis, notamment parce qu’elle pivote rapidement, tournant sur son axe toutes les dix minutes environ. Hayabusa-2 observera et photographiera l’astéroïde, mais il est peu probable qu’elle se pose et recueille d’autres échantillons, car elle n’aura probablement pas assez de carburant pour les ramener sur Terre. Pour que vous aussi vous pouissiez faire une petite virée dans l’espace, voici l’émission de l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet, interviewé par Bob Bellanca : Espace, Univers et trous-noirs (réservé aux abonnés).

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Est-il dangereux de jouer au Ouija ?

28 février 2021 – Pour capter des informations ou par amusement, les adeptes du spiritisme s’adonnent au Ouija (prononcé « oui-ja »). Invention du XIXème siècle, cette planche sur laquelle se trouvent les lettres de l’alphabet, les chiffres, et les termes « oui », « non » voire « bonjour » et « au revoir », semble pouvoir être l’intermédiaire entre le monde de l’au-delà et les vivants. Les utilisateurs du Ouija questionnent l’esprit qui serait « appelé » en séance par l’intermédiaire d’un objet (un verre ou une « goutte »). Ce dernier se dirige vers les symboles, les uns après les autres, afin de constituer des réponses à leurs questions. Pour certains, le déplacement est dû à l’énergie des participants ou à l’effet idéomoteur (mouvements inconscients des personnes qui touchent l’objet durant la séance), pour d’autres à des entités appartenant au monde du subtil ou au royaume des défunts.

Alors que la communauté scientifique considère la pratique comme une pseudoscience, et que pour certains parapsychologues, le Ouija est sans danger particulier, un certain nombre de médiums déconseillent fortement de  » jouer avec ça « . En effet, des expériences négatives en séance et/ou des conséquences indésirables pourraient se manifester en s’adonnant à la pratique du Ouija (voir la libre antenne BTLV du 25 janvier).

En 1901, William Fuld, inventeur et entrepreneur américain de Baltimore (Maryland), a commencé la production de ses propres planches sous le nom de « Ouija ». D’après lui, « Ouija » serait un ancien mot égyptien signifiant  » bonne chance. » Il est aussi la combinaison de « oui » en français et en allemand. Le Ouija fût considéré pendant longtemps comme un jeu de société, puis pendant la première guerre mondiale, Pearl Curran (médium américaine) en a fait un support de divination. Elle aurait été guidée, via le Ouija par Patience Worth pour écrire ses romans.

Les spirites disent que le Ouija est une forme de médiumnité qui permettrait de communiquer avec d’autres plans. Pour les religions monothéistes, cette pratique est liée à l’occulte, et ceux qui participent à des séances de Ouija parlent en réalité avec le Diable ou des entités négatives.

Alors si comme dans le film  » Jumanji « , vous préférez ne pas être obligé de terminer la partie, mieux vaut peut-être ne pas la commencer … Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, pourquoi ne pas aller passer une soirée au château de Fougeret, dans la Vienne, pour oser l’expérience avec Véronique Geffroy, une experte en la matière ?

Voir également l’émission  » Les Affranchis de l’info  » : Paranormal, peut-on tout expliquer ? (réservé aux abonnés)

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-12-08T17:28:43+01:008 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser