fbpx
x

(ESPACE) Deux astronautes chinois ont entamé une nouvelle sortie dans l’espace

20 août 2021 – Les deux astronautes chinois Nie Haisheng et Liu Boming ont effectué une sortie dans l’espace afin de terminer le montage d’un bras articulé sur Tiangong, la station chinoise en construction, a indiqué l’agence spatiale chargée des vols habités. C’est la deuxième sortie extravéhiculaire en deux mois effectuée par des astronautes chinois, cette dernière a été retransmise en direct sur la télévision publique chinoise.

Cette deuxième sortie dans l’espace mené par des astronautes chinois s’inscrit dans le cadre de l’ambitieux programme spatial chinois, qui a déjà posé des sondes sur la Lune et Mars. Ces deux sorties sont d’ailleurs assez proches puisque la dernière avait eu lieu le 5 juillet 2021. Au total, il s’agit de la troisième sortie extravéhiculaire pour des astronautes chinois. Les deux astronautes qui ont effectué cette sortie font partie de la mission spatiale habitée (Shenzhou-12), est la plus longue jamais menée par le pays asiatique. Les trois hommes resteront au total trois mois en orbite. Ils avaient initialement décollé à la mi-juin du désert de Gobi et leur vaisseau s’était arrimé à Tianhe qui est le seul des trois modules de la station spatiale à être déjà dans l’espace.

UNE MISSION DÉLICATE, SOURCE DE PRESTIGE

Les astronautes chinois Nie Haisheng et Liu Boming sont donc sortis du module central de la station spatiale Tianhe vendredi à 10h12 (heure de Beijing) afin d’effectuer des activités extravéhiculaires pour la deuxième fois. Leur but était d’installer des cale-pieds et un banc de travail sur le bras robotique de la station. Ils avaient également pour mission de régler une caméra panoramique. Cette opération fait partie de la première mission habitée chinoise depuis près de cinq ans et constitue une question de prestige pour le Parti communiste Chinois qui a entamé la construction de sa propre station spatiale. Cette station se nommera Tiangong (Palais céleste) et aura une durée de vie d’au moins 10 ans.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-23T14:55:20+02:0020 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser