fbpx
x

(ESPACE) Fin d’une mission record pour trois astronautes chinois

16 septembre 2021 – La plus longue mission spatiale pour la Chine. Trois hommes en orbite pendant 90 jours pour construire la future station spatiale du pays. Aujourd’hui, leur mission est terminée. Les taïkonautes sont attendus dans le désert de Gobi, près du centre spatial de Jiuquan.

TIANGONG : LE PALAIS CÉLESTE

C’est le nom de la future station spatiale chinoise. Elle aura une taille similaire à l’ancienne station soviétique Mir (1986 – 2001). Sa durée de vie sera d’au moins dix ans. 

Tiangong se construit sur fonds de tensions internationales : les États-Unis refusent que la Chine intègre la Station Spatiale Internationale. L’ISS doit d’ailleurs mettre fin à ses services en 2024, même si la NASA suggère une prolongation au-delà de 2028.

Pékin investit des milliards dans son programme spatial et compte rattraper son retard avec les États-Unis, l’Europe et la Russie. La Chine avait déjà fait sensation en 2019 après avoir posé un robot sur la face cachée de la Lune.

ONZE MISSIONS

Les trois hommes menaient la mission Shenzhou-12 depuis le mois de juin. C’est le troisième lancement, sur onze nécessaires à la construction de la future station spatiale. Le chantier devrait se terminer à la fin de l’année 2022.

Trois missions habitées sont encore prévues. Dès lundi 20 septembre, la mission Tianzhou-3, un vol non habité, sera lancée.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Jeff Bezos compte construire une station spatiale privée

26 octobre 2021 – Jeff Bezos semble vouloir pousser encore plus loin le tourisme spatial. Comme le montre son nouveau projet, Orbital Reef, une  station spatiale privée décrite comme un parc commercial pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

La société Blue Origin de Jeff Bezos et Sierra Space se sont associés dans un projet de grande envergure à savoir une station spatiale privée pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes. Ils ambitionnent de pouvoir la rendre opérationnelle d’ici la deuxième moitié de la décennie. Cette station spatiale qui sera baptisée Orbital Reef montre que la course pour la commercialisation de l’orbite terrestre basse a atteint un nouveau stade. Dans un communiqué BLue Origin et Sierra Space ont annoncé que cette station spatiale s’adresserait  à un large panel de client “Agences spatiales expérimentées, consortiums dans les hautes technologies, nations sans programme spatial, médias et agences de voyages, entrepreneurs et inventeurs subventionnés, investisseurs portés vers l’avenir, tous ont leur place”. La station évoluera à 500 km d’altitude, soit un peu plus haut que l’ISS et mesurera 830 m3, soit presque autant que l’ISS.

UN NOUVEAU SUCCESSEUR POUR L’ISS

À l’image de Starlab, Blue Origin et Sierra Space ont donc annoncé à leur tour la mise en place d’une station spatiale privée qui devrait entrer en service à l’horizon 2025. Une annonce qui intervient à un moment où la mise en place d’une station spatiale est intéressante stratégiquement puisque en théorie l’avenir de l’ISS est aujourd’hui officiellement assuré jusqu’en 2024. À cela s’ajoute le fait que d’un point de vue technique, la NASA a entériné le fait qu’elle soit capable d’opérer jusqu’en 2028 même si le patron de la NASA Bill Nelson, s’est prononcé en faveur de son extension jusqu’en 2030. Quoi qu’il en soit, l’ISS a une date de péremption qui approche à grands pas et des stations comme Orbital Reef seront là pour prendre la relève.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-16T11:43:39+02:0016 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser