fbpx

(ESPACE) Hubble est de retour après 1 mois d’inactivité

21 juillet 2021 – Alors qu’il y a encore quelques jours l’avenir du télescope Hubble était incertain. L’opération plus que risquée visant à le réparer a été couronnée de succès permettant ainsi au vieux télescope Hubble de reprendre sa mission à savoir l’observation de l’espace.

La NASA peut respirer, Hubble qui était inactif depuis le 13 juin, est désormais à nouveau opérationnel depuis le 17 juillet. Hubble a pu reprendre du service suite à une opération délicate visant à un basculement vers son ordinateur de bord de secours. Ce qui était en fait la seule option possible pour la NASA puisque aucun départ de navette afin d’envoyer des astronautes réparer manuellement Hubble n’a été envisagé, la dernière opération de ce type remonte d’ailleurs à 2009. Cette réparation à distance a d’ailleurs été compliquée à mettre en place, il a fallu faire appel à environ 50 personnes pour aboutir à la réactivation de Hubble. Parmi les personnes mobilisées par la NASA, il y avait notamment les tout premiers scientifiques et ingénieurs qui se sont occupés du télescope il y a plus de 30 ans.

UN HUBBLE TOUJOURS ACTIF MAIS À L’AVENIR INCERTAIN

La NASA s’est donc réjoui du succès et a affirmé dans un communiqué que le télescope allait continuer de fonctionner pendant encore de nombreuses années. Cependant, dans les faits, Hubble continuera sa carrière avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête puisque en cas de nouvel incident avec son ordinateur de bord, il n’y aura plus de solutions de repli possible pour la NASA. Actuellement, le télescope qui est situé à environ 547 kilomètres au-dessus de la Terre a donc repris sa mission et a très vite confirmé son bon fonctionnement en envoyant des images d’amas d’étoiles globulaires dans d’autres galaxies et d’ aurores sur la planète géante Jupiter. Hubble appelé aussi œil de la Noosphère est donc de retour, mais ses problèmes prouve qu’il n’est pas éternel et qu’il devra probablement dans un futur proche être remplacé.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) Airbus a dévoilé son nouveau taxi volant électrique

23 septembre 2021 – Airbus a récemment présenté son nouveau taxi volant électrique, le City Airbus NextGen. La société prévoit une commercialisation d’ici 2025.

Airbus a dévoilé son nouvel aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (evtol), ce 21 septembre à l’occasion d’un événement dédié à l’aviation durable organisé à Toulouse. Si l’entreprise respecte son planning, le premier vol aura lieu en 2023 tandis que la mise en circulation est prévue pour 2025. Le City Airbus NextGen sera doté de huit moteurs électriques, il  pourra transporter quatre passagers, il aura un niveau sonore compris entre 65 et 70 dbA et sa vitesse de croisière sera de 120 km/h. D’après Bruno Even, président d’Airbus Helicopters, ce taxi volant sera essentiellement conçu pour des liaisons urbaines. Cependant, l’usage de ce taxi volant nécessitera l’installation d’infrastructures spécifiques pour les différents trajets que le véhicule devra exécuter.

UN TAXI VOLANT URBAIN

Ce nouveau taxi volant a été conçu pour le milieu urbain. Airbus a donc mis en place un certain nombre de mesures pour en faire le taxi volant urbain idéal. La société a d’ailleurs indiqué avoir pris en compte un certain nombre de contraintes liées à l’environnement urbain dans lequel l’appareil pourrait évoluer à l’avenir. Comme par exemple le bruit que pourrait faire l’appareil à l’atterrissage. Le prototype a donc pour objectif de ne pas dépasser 65 dB en vol et 70 dB. À cela s’ajoute son côté écologique, puisque ce evtol produit zéro émission. C’est d’ailleurs la première fois qu’Airbus fait un véhicule qui n’émet aucune émission. Ce taxi volant pourra être utilisé  pour connecter deux points entre eux. Ça peut être un aéroport qui est connecté au centre-ville ou deux endroits distincts dans la ville qui peuvent être connectés. Ainsi, avec le City Airbus NextGen, les taxis volants français seront bientôt opérationnels.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-21T11:17:16+02:0021 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser