fbpx

(ESPACE) Hubble est de retour après 1 mois d’inactivité

21 juillet 2021 – Alors qu’il y a encore quelques jours l’avenir du télescope Hubble était incertain. L’opération plus que risquée visant à le réparer a été couronnée de succès permettant ainsi au vieux télescope Hubble de reprendre sa mission à savoir l’observation de l’espace.

La NASA peut respirer, Hubble qui était inactif depuis le 13 juin, est désormais à nouveau opérationnel depuis le 17 juillet. Hubble a pu reprendre du service suite à une opération délicate visant à un basculement vers son ordinateur de bord de secours. Ce qui était en fait la seule option possible pour la NASA puisque aucun départ de navette afin d’envoyer des astronautes réparer manuellement Hubble n’a été envisagé, la dernière opération de ce type remonte d’ailleurs à 2009. Cette réparation à distance a d’ailleurs été compliquée à mettre en place, il a fallu faire appel à environ 50 personnes pour aboutir à la réactivation de Hubble. Parmi les personnes mobilisées par la NASA, il y avait notamment les tout premiers scientifiques et ingénieurs qui se sont occupés du télescope il y a plus de 30 ans.

UN HUBBLE TOUJOURS ACTIF MAIS À L’AVENIR INCERTAIN

La NASA s’est donc réjoui du succès et a affirmé dans un communiqué que le télescope allait continuer de fonctionner pendant encore de nombreuses années. Cependant, dans les faits, Hubble continuera sa carrière avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête puisque en cas de nouvel incident avec son ordinateur de bord, il n’y aura plus de solutions de repli possible pour la NASA. Actuellement, le télescope qui est situé à environ 547 kilomètres au-dessus de la Terre a donc repris sa mission et a très vite confirmé son bon fonctionnement en envoyant des images d’amas d’étoiles globulaires dans d’autres galaxies et d’ aurores sur la planète géante Jupiter. Hubble appelé aussi œil de la Noosphère est donc de retour, mais ses problèmes prouve qu’il n’est pas éternel et qu’il devra probablement dans un futur proche être remplacé.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-21T11:17:16+02:0021 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser