fbpx

(ESPACE) La France est sur Mars avec la SuperCam

19 février 2021 – Alors que Perseverance a atterri sur Mars,  à son bord avait été embarqué « Supercam », un instrument dont la conception a été pilotée par l’IRAP (Institut de recherche en astrophysique et planétologie) et le CNES. SuperCam est une « super » version de ChemCam (CHEMistry CAMera), qui équipe Curiosity, ce dernier étant présent sur Mars depuis l’été 2012. La France a participé à la conception de Supercam, un des 7 instruments qui équipe le rover. Pernelle Bernardi, ingénieure de recherche au Lesia (Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique) pilote depuis 5 ans l’intégralité du développement technique de la Supercam, un appareil multi-compétences qui va permettre au rover Perseverance de faire des analyses du sol de la planète rouge. Elle est les yeux et les oreilles du rover qui vont permettre également de partir à la recherche d’éventuelles traces d’anciennes vies sur Mars.

SuperCam reprend les techniques de ChemCam mais dispose d’une caméra très haute définition en couleur (celle de ChemCam est en noir et blanc) et combine diverses techniques de spectroscopie : la spectroscopie LIBS (déjà existante sur ChemCam), la spectroscopie Raman (laser vert), et la spectroscopie de réflectance infrarouge. Ces 3 techniques de spectroscopie permettront d’étudier la minéralogie des zones du sol martiens étudiées. Par ailleurs, SuperCam dispose d’un microphone qui servira à établir des mesures acoustiques des vents, et d’autres évènements qui se déroulent sur Mars, dont les propres bruits du rover Perseverance. Pendant qu’il débute sa mission d’exploration de la planète rouge, un menhir a été découvert sur la face cachée de la Lune, par le rover Chinois Yutu 2.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(MYSTÈRE) Des internautes découvrent un message secret dans le parachute du rover « Perseverance »

24 février 2021 – Des détectives du web affirment avoir réussi à décoder un message secret, caché dans les motifs du parachute qui a aidé le rover « Perseverance », de la NASA à atterrir en toute sécurité sur Mars.

Les utilisateurs des réseaux sociaux Reddit et Twitter ont remarqué que le motif rouge et blanc sur le parachute avait l’air d’avoir été ajouté délibérément. Certains internautes ont alors émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un code secret. Un code se servant de l’écriture informatique binaire. Afin de vérifier cela, ils ont choisi d’interpréter le sens du motif, en remplaçant ses parties rouges par le chiffre 1, le blanc représentant le zéro.

Photo de l’intérieur du parachute, prise par le rover Perseverance. ©NASA

UNE PHRASE SIGNÉE THEODORE ROOSEVELT

A partir de photos prises à l’intérieur du parachute, les internautes affirment que l’expression « osez des choses grandioses » (« dare mighty things ») utilisée comme devise par le centre de recherches spatiale de la NASA : le « Jet Propulsion Laboratory » ; a été codée sur l en utilisant un motif représentant des lettres sous forme de code informatique binaire.

Cette phrase est extraite d’un discours prononcé par le président américain Theodore Roosevelt, en 1899 dans lequel il affirme qu’«il vaut mieux oser des choses grandioses, remporter des triomphes glorieux, plutôt que de se ranger parmi ces pauvres esprits qui ne jouissent ni ne souffrent beaucoup, car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni victoire ni défaite. »

Chacun des anneaux concentriques du motif du parachute représentent un des mots du message secret. Les zéros et les uns doivent être divisés en morceaux de 10 caractères, auxquelles il faut rajouter 64, afin d’obtenir le code ASCII (norme informatique de codage de caractères), de chaque caractère.

Par exemple, sept bandes blanches, une bande rouge et deux autres bandes blanches représentent 0000000100, le code binaire binaire pour le chiffre. En ajoutant, 64 à ce résultat, cela donne 68, le code ASCII correspondant à la lettre D, en majuscules.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-02-22T11:27:38+01:0019 février 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser